Des outils pour écrire? un livre, un scénario, un storyboard

Régulations

Il en est de l’écriture comme de la création d’entreprise: nombreux en rêvent, rares sont ceux qui passent à l’acte. Pourtant, il existe des outils qui accompagnent votre imagination et peuvent vous aider à aller jusqu’au bout de votre rêve?

Nous vous proposons une série exceptionnelle de cinq articles qui vont s’enchaîner sur toute la semaine. Leur but, vous présenter des outils qui pourront accompagner votre imagination et vous aider à écrire un livre, une pièce, le scénario d’un film, un storyboard et même vous initier à la réalisation.

Vous rêvez d’écrire ? Hérésie ! Ecrire un roman, une pièce, une histoire, le scénario d’un film, c’est un acte individuel qui met en relation l’imagination de l’auteur et la feuille blanche, reliées par la plume. Tout juste admet-on la présence d’une machine à écrire ! Pourtant l’informatique a commencé à se faire une place au sein de la production littéraire. Les journalistes ne peuvent plus s’en passer, les éditeurs aiment le numérique qui simplifie leur travail et s’intègre dans la chaîne d’impression, les auteurs apprécient le portable et le traitement de texte, avec ses facilités de lecture, de correction, d’organisation et de construction des idées, et la qualité de son impression. Et il existe aujourd’hui des logiciels spécialisés qui apportent une aide concrète et efficace aux auteurs. Nous vous proposons donc de les découvrir. Ainsi, Phraseo, un logiciel d’aide à l’écriture, ou encore Final Draft, la référence internationale en matière d’écriture et de suivi de scénario, ensuite StoryBoard Quick, pour réaliser un ‘storyboard’ en 2D, et enfin FrameForge 3D Studio, pour l’expérimentation visuelle en 3D. Derrière l’imagination, une industrie et ses règles Il se publie chaque année en France environ 50.000 ouvrages, dont plus de la moitié sont des ?uvres originales, le reste est constitué de rééditions. Dans cette masse de livres, les romans représentent environ la moitié des publications. Et cinéma et télévision ne sont pas en reste. Au fil des siècles, le roman a conservé sa place, mais la pièce théâtrale se fait rare au profit de l’audio-visuel. Le cinéma et la télévision attirent le regard, et l’imagination. Mais l’écriture comme le scénario doit aussi respecter des règles. Les outils spécialisés, en plus d’accompagner l’écrivain ou le scénariste, et de simplifier son travail, le guident. Et lorsque l’auteur a l’ambition de faire connaître son ?uvre, n’a-t-il pas intérêt à fournir ses épreuves sous un format reconnu par les professionnels ? Un exemple ? Suivez le guide? Parcourons rapidement les logiciels que nous allons découvrir toute la semaine, mais sous l’oeil du créateur. Vous écrivez une histoire, avec l’idée de la publier et d’en faire un film. Vaste programme, qui mérite des outils adaptés. – Phraseo permet de gérer un projet d’écriture, de suivre les personnages, de visualiser l’arborescence du récit, de l’équilibrer avec ses codes couleurs, le rouge pour l’action, le vert pour l’humour, le jaune pour les sentiments, etc. – Final Draft recevra votre texte, écrit sous Phraseo ou saisi directement, pour en faire un scénario vraiment pro. Les règles d’écriture y sont exposées, il suffira de suivre le guide. Vous pourrez gérer les scènes et leur enchaînement, imprimer les dialogues par personnage, préparer les rapports de production. Mais surtout, vous serez compatible avec 75% des studios, producteurs, éditeurs, réalisateurs. – Avec StoryBoard Quick, vous incorporerez votre scénario dans un éditeur graphique simple, où vous représenterez votre projet en images, chaque élément de chaque scène/vignette venant se placer par un simple déplacer et coller à partir d’une bibliothèque étendue. Un vrai storyboardeur! Enfin, avec FrameForge 3D Studio vous anticiperez le travail du cinéaste avec une représentation 3D de vos scènes, sur laquelle vous placerez et positionnerez vos caméras, afin de recréer les conditions du tournage. Bienvenu au pays du rêve, où l’imagination prend forme? Movie Soft, le spécialiste français des logiciels de création audiovisuelle

A la recherche d’un logiciel pour l’écriture d’un scénario, François Farrugia découvre Final Draft en 1999. Or, ce dernier n’est pas distribué en France ! Qu’à cela ne tienne, notre homme entre en contact avec l’éditeur, et distribue le produit. Expérience réussie, la version française de Final Draft est présentée à Cannes en 2001.

Final Draft est la référence mondiale des logiciels de production de scénarios pour le cinéma, la télévision, le théâtre ou les spectacles. Mais, très rapidement, les professionnels francophones du cinéma demandent plus. Et justement Final Draft se place au centre d’une chaîne numérique qui accompagne la production audiovisuelle. Alors François Farrugia crée Movie Soft, une société spécialisée dans la distribution de logiciels de création et de production audiovisuelle. Le catalogue s’étoffe, l’écriture avec Final Draft et Phraseo, le storyboard avec StoryBoard Quick et FrameForge 3D Studio, la production, la gestion et la réalisation avec Movie Base. Malgré les aléas de la production cinématographique française, et peut être aussi à cause de cela, le cinéma et la télévision adoptent ces outils qui viennent renforcer la nécessaire maîtrise de l’écriture et de la production. Le marché sur lequel évolue www.movie-soft.com est certes étroit, une niche!, mais riche de personnalités. Alain Chabat, Mathieu Kassovitz, Patrice Chéreau, Yvan Attal, Jean-Jacques Beineix, John Woo, Tom Hanks, Laurence Kasdan, Sydney Pollack, Albert Dupontel ou Diane Kurys, pour ne citer que ceux là et oublier les Studios, figurent parmi les utilisateurs de Final Draft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur