Des processeurs ARM à 2,8 GHz pour seulement 2 watts?

Cloud

GlobalFoundries pourrait apporter un avantage décisif aux puces ARM, en les gravant en 28 nanomètres dès le second semestre 2010.

Lors du Mobile World Congress de Barcelone, GlobalFoundries est revenu sur son offre de gravure en 28 nm. Les puces ARM adoptant un cœur Cortex-A9 seront parmi les premières à l’exploiter, et ce, dès le second semestre 2010. Les concepteurs de processeurs ARM pourront opter pour des composants basse consommation (SLP, pour Super Low Power) ou de hautes performances (HP pour High Performance).

La nouvelle est d’importance pour le monde des smartphones, mais aussi pour celui des terminaux mobiles de plus grande taille. De fait, ARM compte investir ce marché, mais doit lutter contre Intel, qui propose une architecture au rapport performance/consommation en retrait; une faiblesse compensée par une finesse de gravure supérieure. Si les puces ARM adoptent le 28 nm, l’avance d’Intel disparaitra totalement.

Selon GlobalFoundries, les composants ARM 28 nm proposent une consommation électrique 30 % plus faible que leurs équivalents gravés en 40 nm ou 45 nm. La consommation en veille serait même réduite de moitié ! À consommation identique, le 28 nm permettra de créer des puces 40 % plus rapides, soit des processeurs bicœurs cadencés potentiellement à 2,8 GHz pour seulement 2 watts.

Sur le papier, les plans de GlobalFoundries semblent donc intéressants. Reste à savoir si la compagnie arrivera à respecter son planning.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur