Des résultats en berne pour Orange au premier semestre

MobilitéRégulations

Orange vient de publier les résultats de son dernier trimestre d’activité, lequel clôt le semestre. Les chiffres déclarés ne sont guère enthousiasmants. Toutefois, l’activité mobile se maintient.

Le marché des télécoms est plus tendu que jamais. Cette conjoncture impacte tous les grands opérateurs européens. Orange n’échappe pas à ce climat de morosité.

ITespresso.fr indique que l’opérateur télécoms affiche un chiffre d’affaires consolidé de 20,6 milliards d’euros, soit une baisse de -4,5% à base comparable.

Le résultat d’exploitation du groupe se situe à 2,9 milliards d’euros (-14,2%). Tandis que le résultat net s’établit à 1,2 milliard d’euros. Cet indicateur financier a aussi fléchi par rapport à la même période en 2012 (1,9 milliard d’euros au 1er semestre 2012).

Le niveau de dette nette continue de baisser : 29,6 milliards d’euros au 30 juin (-935 millions d’euros par rapport à décembre 2012).

Selon le communiqué financier, l’opérateur télécoms a également observé au cours de la période une hausse de 3,1% de sa base clients au global (231,5 millions, +6,9 millions de clients supplémentaires) en comptant les contributions Europe – Moyen-Orient – Afrique.

Le chiffre d’affaires semestriel de la zone « France » régresse de 7,5% (5,015 milliards d’euros) à base comparable.

Une preuve des capacités de résilience d’Orange en France ? L’opérateur cite les « initiatives commerciales » dans la mobilité (Sosh qui s’ouvre au quadruple play) et le dynamisme du ‘quadruple play traditionnel’ (via l’offre « Open »).

La mobilité se porte bien

L’opérateur se permet d’afficher un niveau record de ventes nettes de forfaits mobiles sur le 2e trimestre depuis l’arrivée du trublion Free Mobile. Sur un an, la base globale « clients mobiles » de la France progresse de +1,5% à 26,6 millions de clients.

Revers de la médaille des offres à bas coût comme Sosh : elles remportent un certain succès, mais génèrent moins de valeur qu’un forfait mobile traditionnel. Et cela se ressent sur le chiffre d’affaires des services mobiles : – 9,8% sur le 1er semestre 2013 (4,28 milliards d’euros).

Désormais, Sosh recense 1,364 million de clients. Mais le revenu moyen par abonné ou ARPU a tendance à régresser (-12,1% sur le premier trimestre, -6,6% sur le second).

La tendance va-t-elle se renverser avec l’essor de la 4G ? Orange évoque « un démarrage satisfaisant » en France (250 000 clients). Selon Reuters, les clients 4G d’Orange dépensent en moyenne 10% de plus par mois que les clients ayant la 3G.

L’opérateur télécoms vise un million de clients 4G dans l’Hexagone d’ici fin 2013.

Et le fixe ?

Les services fixes (5,307 milliards d’euros) sont également en recul de -4,1% à base comparable. Le quadruple play se confirme chez Orange avec 3,821 millions de clients « Open » à fin juin. Un segment qui représente presque 30% de la base client haut débit (9,975 millions d’accès en tout).

Sur le front de la fibre optique à domicile, Orange France revendique 239 000 clients très haut débit (x2 en un an).

Globalement, si l’on prend le critère « forfait » (fixe, mobile ou combiné), Orange France fédère plus de 20 millions de clients (+ 4,6%, + 881 000 clients supplémentaires). Sachant que les offres Open et Sosh captent 31% de la base clients des forfaits.

Crédit photo : © Oleksandr – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Dix questions sur Orange-France Télécom


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur