Des salariés d'IBM passent au Mac

Régulations

Big Blue tente l’aventure Apple tout en soulignant qu’il ne s’agit pas de faire migrer son parc

Historique. IBM, l’inventeur du PC et souvent critique envers la pomme passe au Mac. Big Blue en-a-t’il assez de Windows ? Pas vraiment. Mais le fabricant a décidé de lancer un test auprès de ses salariés : une centaine d’ingénieurs et de chercheurs de la division IBM Research vont ainsi travailler avec des Mac au lieu de leurs bons vieux ThinkPad.

Big Blue entend éviter toute ambiguïté : “Ce projet ne reflète pas une nouvelle stratégie visant à remplacer tous les PC par des Mac”, explique un porte-parole. “Il s’agit d’un test destiné à nos chercheurs dont le travail est justement de tester des nouveaux produits”.

L’objectif : éviter que les équipes et donc les développements se laissent enfermer dans une seule plate-forme. Il faut dire qu’IBM a désormais les mains libres depuis la vente de ses activités PC à Lenovo.

Une vingtaine de Mac ont été distribués et ce chiffre devrait atteindre les 100 dans le courant de l’année.

Pour autant, IBM est pragmatique et ce test, s’il s’avère concluant, pourrait vite s’étendre :“Nous voulons donner à nos salariés la possibilité d’utiliser la meilleure technologie en fonction de leurs besoins professionnels”.

D’ailleurs, les premiers retours sont positifs : la majorité des testeurs estiment que l’expérience utilisateur est meilleure… D’un autre côté, certains soulignent l’absence de certaines applications d’IBM sur le Mac : la base de données DB2, le serveur WebSphere mais aussi le manque de support des produits Microsoft pour le Mac comme NetMeeting, des soucis avec PowerPoint ou des limitations liées au fonctionnement d’applicatifs sous Internet Explorer.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur