Des serveurs ARM à 480 cœurs ?

CloudServeurs

Avec ses puces ARM, Calxeda promet aux constructeurs des densités exceptionnelles pour leurs serveurs : jusqu’à 120 modules (soit 480 cœurs) par machine 2U.

La jeune société Texane Calxeda lève le voile sur son premier composant tout-en-un en ARM dédié spécifiquement au marché des serveurs. Les puces ARM, très populaires dans le monde des systèmes de stockage NAS (Network Attached Storage), attirent de plus en plus les acteurs du monde des serveurs classiques.

Calxeda va livrer des composants comprenant quatre cœurs Cortex-A9. Nous n’en saurons guère plus à leur sujet, même si – serveur oblige – nous pouvons présumer que ces derniers comporteront une importante quantité de mémoire cache, un accélérateur pour les opérations de chiffrement et des interfaces de communication rapide. La société affirme que chaque nœud, qui comprendra une de ses puces et de la mémoire, consommera environ 5 W. Et de promettre des serveurs 2U capables d’embarquer 120 de ces modules, soit 480 cœurs, pour une consommation de 600 W.

Quelle que soit la puissance des processeurs fournis par Calxeda, leur nombre devrait permettre aux serveurs les utilisant d’égaler ceux pourvus de processeurs x86 (à encombrement égal). Aujourd’hui, les serveurs x86 dissipent tellement d’énergie qu’il est en général très difficile d’en remplir les armoires des datacenters, sous peine de connaître de gros problèmes de refroidissement. Avec leur rapport performance/watt entre cinq et dix fois supérieur, les serveurs employant les composants de Calxeda ne devraient pas rencontrer ce problème.

Notez que cette approche consistant à opter pour des processeurs de faible puissance, permettant d’atteindre une densité extrême avec une consommation mesurée, n’est pas nouvelle. SeaMicro propose ainsi une machine équipée de 512 cœurs Atom. ZT Systems a pour sa part concentré huit serveurs ARM bicœurs complets (processeur, mémoire et stockage), dans un rack au format 1U, le tout présentant une consommation totale de seulement 80 W. Notez enfin que Marvell a été le premier à dégainer une puce ARM dédiée spécifiquement au marché des serveurs, l’Armada XP.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur