Des SMS piégés bloquent des mobiles de Siemens

Sécurité

Plus le mobile est perfectionné, plus il est susceptible d’être attaqué de l’extérieur. Explication.

L’information a été confirmée par le groupe allemand après avoir été révélée par un site Internet consacré à la sécurité informatique. Des combinés mobiles des séries S35 et S45 de Siemens peuvent être en effet bloqués par la réception d’un simple SMS piégé.

Concrètement, si ce message est ouvert, les téléphones visés n’arrivent pas à l’afficher et se bloquent en mode attente. Sur les premières versions de S35, il faut retirer puis remettre la batterie, et le téléphone fonctionne à nouveau normalement, assure Siemens. Sur les derniers modèles S35 et le S45, il suffit de faire un appui prolongé (deux secondes) sur la touche rouge “on/off”. Comment cela fonctionne Il faut savoir qu’ouvrir un SMS sur son téléphone peut lui permettre d’en modifier certains paramètres comme la sonnerie par exemple. Pour ce faire, le message court intègre une chaîne de caractères qui est reconnue par le téléphone comme une sorte de langage machine. Ainsi, des personnes malintentionnées peuvent donc créer un SMS susceptible de bloquer le système du mobile. Plus de fonctions = plus de risques «Ce que nous avons constaté, c’est qu’une certaine chaîne de caractères suivie d’un mot précis et envoyée par SMS bloquait les téléphones des séries 35 et 45, mais ce n’est pas définitif», explique un responsable du fabricant. Ces deux familles de combinés sont commercialisées en France depuis plusieurs années. Mais les combinés de Siemens n’ont pas le monopole de la vulnérabilité et tous les constructeurs sont concernés par ce type de danger. En effet, plus les mobiles s’enrichissent en fonctions, plus la part du logiciel devient grande. Conséquence: ils sont de plus en plus sensibles aux attaques extérieures.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur