Deutsche Telekom dans le vert malgré une fin d’année difficile

Après une perte exceptionnelle de 24,6 milliards d’euros en 2002, l’opérateur historique allemand, à coups de restructurations et de cessions, a renoué avec les bénéfices en 2003. Deutsche Telekom annonce ainsi un bénéfice net de 1,2 milliard d’euros.

L’excédent brut d’exploitation (EBITDA) corrigé des effets exceptionnels est ressorti l’an dernier à 18,3 milliards d’euros, après 16,3 milliards en 2002, soit une hausse de 12,1%, a-t-il précisé dans un communiqué. Concernant son endettement, dont la réduction est une priorité absolue (comme à France Télécom), il a atteint à la fin 2003 46,6 milliards d’euros, contre 49,2 milliards à la fin septembre. Ces résultats sont une bonne nouvelle pour le groupe qui au quatrième trimestre 2003 a connu de fortes difficultés. Sur cette période, l’opérateur a accusé une perte nette de 364 millions d’euros, contre 77 millions un an auparavant. Une seule raison à ce naufrage: le plantage de Toll Collect, un système de pointe de péage autoroutier par satellite. L’entreprise a dû provisionner 442 millions d’euros pour couvrir les pertes constatées et les risques futurs de ce système. Car la ville de Berlin a tout simplement dénoncé son contrat la liant à Deutsche Telekom…