Deutsche Telekom s’affiche à nouveau en retrait

Régulations

Deuxième avertissement aux marchés financiers (‘profit warning’) à 6
mois d’intervalle de la part de l’opérateur historique allemand

Alors que ses concurrents européens sont revenus en phase d’expansion, Deutsche Telekom réduit à nouveau ses objectifs. L’opérateur historique allemand émet son deuxième ‘profit warning‘ en six mois, et table désormais sur un excédent brut d’exploitation (Ebitda) de 19,0 milliards d’euros, contre 19,7 à 20,2 milliards prévus il y a quelques mois.

En tenant compte de l’avertissement émis en août, la révision à la baisse atteint 3,2 milliards d’euros.

Le groupe impute ses difficultés à la montée d’une forte concurrence en Allemagne et à la faiblesse du dollar. Le groupe souffre sur la téléphonie fixe (1,5 million de clients auraient été perdus en un an): son portefeuille est logiquement concurrencé par les offres VoIP des FAI Internet. Mais Deutsche Telekom est surtout à la traîne en tant que fournisseur d’accès ADSL malgré une hausse de ses abonnés de 37% sur un an (11,7 millions au total).

L’Ebitda dans cette activité est revu à la baisse avec -800 millions d’euros, notamment en raison de la prise en compte d’investissements supplémentaires en services et en marketing pour consolider la clientèle et rattraper la concurrence sur le haut débit.

Même punition pour l’activité des mobiles : la fililale T-Mobile devrait afficher un bénéfice inférieur de 200 millions d’euros à celui escompté jusqu’ici et l’impact du taux de change sera de 200 autres millions.

Au quatrième trimestre 2006, le chiffre d’affaires de la filiale T-Com Allemagne a baissé de 6,6% par rapport à 2005 et celui de T-Mobile Allemagne a reculé de 8,1%, a précisé le groupe.

Il s’agit donc d’un difficile baptême du feu pour René Obermann nommé en novembre dernier à la suite à la démission de Kai-Uwe Ricke poussé vers la sortie


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur