Deutsche Telekom triple son résultat net

Cloud

L’endettement du groupe est tombé à 35,2 milliards d’euros à la fin 2004, contre 40,8 milliards à la fin du troisième trimestre

Belle année pour le premier opérateur télécom européen, Deutsche Telekom qui retrouve enfin la santé. Le groupe a fait état d’une hausse de 5,1% de son Ebitda au quatrième trimestre à 4,732 milliards d’euros, grâce à une amélioration du chiffre d’affaires dans ses activités mobiles et internet à haut débit. Le chiffre d’affaires du groupe a augmenté de 2,8% sur la période à 15 milliards d’euros. Sur l’année, l’opérateur publie un chiffre d’affaires net de 57,9 milliards d’euros, en hausse de 3,7% en rythme annuel, pour un résultat net de 4,6 milliards, en forte hausse par rapport au bénéfice de 1,3 milliard dégagé un an auparavant. Le bénéfice net ajusté des variations de change et de périmètre est passé en un an de 200 millions d’euros à 2,2 milliards.

“La croissance du revenu du groupe est à porter principalement à l’actif des opérations communications et haut débit”, a souligné Deutsche Telekom dans son communiqué de résultat, sans détailler les résultats des divisions au cas par cas. Du coup, pour la première fois depuis son exercice 2001, il va de nouveau verser un dividende, de 62 cents par action au titre de 2004. Confronté à des pertes abyssales et à un endettement gigantesque, Deutsche Telekom avait renoncé à rémunérer ses actionnaires en 2002 et 2003. Cette amélioration, Deutsche Telekom la doit pour beaucoup à ses activités de téléphonie mobile alors qu’à l’inverse la téléphonie fixe, son coeur de métier traditionnel, marque le pas. T-Mobile a vu son chiffre d’affaires grimper de 9,7% à 24,99 milliards d’euros l’an dernier tandis que l’excédent brut d’exploitation (EBITDA) corrigé des effets exceptionnels a augmenté de 14,9% à 7,67 milliards. Fin 2004, la filiale disposait de 77,4 millions d’utilisateurs dans le monde, soit une progression de plus de 13% sur un an. L’endettement du groupe est tombé à 35,2 milliards d’euros à la fin 2004, contre 40,8 milliards à la fin du troisième trimestre grâce à des cessions de participations notamment dans l’opérateur russe MTS mais aussi grâce à une amélioration de son cash-flow. Deutsche Telekom a également indiqué qu’il entendait dégager cette année un Ebitda de 20,7 à 21 milliards d’euros en normes IFRS, les nouvelles normes comptables.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur