Deutsche Telekom vend enfin son câble

Régulations

Après plus d’un an de négociations, le réseau est cédé pour 2 milliards d’euros. L’opérateur espérait en tirer 5.

Confronté à une dette abyssale estimée à 64 milliards d’euros, Deutsche Telekom est à la recherche d’argent frais depuis plus d’un an. Dans cette quête, la cession de son réseau de télévision câblée faisait figure de priorité.

Mais dans un contexte plus que morose, tous les projets de vente (notamment avec des câblo-opérateurs américains) avaient capoté. Aujourd’hui, l’opérateur historique allemand peut souffler puisque la cession de son réseau est quasiment bouclée. Pour 2,1 milliards d’euros, c’est un consortium formé par la banque Goldman Sachs et le fonds d’investissement Apax qui va s’emparer de la filiale. Un prix conditionné Deutsche Telekom va toucher immédiatement 1,725 milliard d’euros en liquide, auxquels pourront s’ajouter par la suite jusqu’à 375 millions d’euros supplémentaires, en fonction des résultats financiers de l’activité réseau câblé. Ce conditionnement aux résultats ne fait pas l’affaire de l’opérateur qui espérait toucher immédiatement quelque 2 milliards d’euros en cash, destinés à éponger son gigantesque endettement. Il s’agit en effet pour l’entreprise allemande d’arriver à un endettement net de quelque 50 milliards d’euros avant la fin de l’année au lieu des 64 aujourd’hui. Par ailleurs, Deutsche Telekom espérait initialement tirer 5,5 milliards d’euros de son réseau câblé qui compte 10 millions de clients. Il semble donc clair que l’opérateur va devoir poursuivre son programme de cessions pour parvenir à cet objectif.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur