Deux consortiums sur les rangs pour refondre le système de paie de l'Etat

Logiciels

Le contrat est évalué à 100/150 millions d’euros

Suite à l’appel d’offres lancé en juin, deux consortiums seraient en lutte pour emporter le contrat pour la construction du nouveau système de paie de l’Etat.

Selon Les Echos, le premier serait mené par la SSII américaine Accenture et comprendra le britannique Logica et le spécialiste des ressources humaines, HR Access, une ancienne filiale d’IBM. Le second groupement est composé du géant américain IBM, associé à l’allemand SAP et à la SSII française Steria. Le consortium composé d’Atos Origin, Oracle et du cabinet de conseil BearingPoint n’a finalement pas émergé.

Vaste chantier, la refonte du système de paie de l’Etat concerne plus de 2,5 millions d’agents civils et militaires. Il s’agit de remplacer sur 9 ans un système informatique déployé dans les années 70… La valeur du contrat se situe dans une fourchette comprise entre 100 et 150 millions d’euros selon les professionnels.

Une fois le prestataire définitif sélectionné, le développement de l’infrastructure débutera en juillet 2009 pour un premier déploiement en janvier 2012. Ensuite, le déploiement se fera par vagues de 500.000 agents.

Le projet vise bien sûr à réaliser des économies. Selon le quotidien économique, il doit permettre la suppression de 3.000 postes dédiés à la paie dans les ministères et de 800 emplois au Trésor public.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur