Deux fois plus de smartphones vendus dans le monde au troisième trimestre

CloudOS mobilesSmartphones

Si les ventes de smartphones poursuivent leur courbe vertigeusement ascendante, elles ne pénalisent pas pour autant celles des téléphones GSM qui innondent les marchés émergeants.

Il ne fait aucun doute que les smartphones constituent un fort effet de levier économique pour les constructeurs et les opérateurs. Dans le sillage du succès de l’iPhone non démenti depuis son lancement en 2007, renforcé par l’offre Android, les mobinautes se jettent sur ces «ordiphones» et leurs services adéquats (3G, Internet mobiles, applications web…). Les chiffres du Gartner sur le marché mondial des téléphones mobiles au quatrième trimestre le confirment une fois de plus avec 81 millions de smartphones achetés.

Sur le trimestre, les ventes de smartphone ont quasiment doublé (+96 %) par rapport à 2009. Aujourd’hui, les téléphones qui ouvrent l’accès à l’Internet mobile comptent pour 19,3 % des ventes globales de téléphone sur la période étudiée. Au total, 417 millions de terminaux mobiles ont trouvé preneurs. Une hausse phénoménale de 35 % en un an. Une tendance prometteuse pour le quatrième trimestre, période phare pour le commerce, notamment de biens électroniques, avec les fêtes de fin d’année.

« C’est la troisième hausse consécutive à deux chiffres, ce qui indique que la demande des consommateurs est en bonne santé, se félicite Carolina Milanesi, vice-présidente recherche chez Gartner. Ce trimestre a vu des records de ventes chez Apple et Android. La part d’Apple sur le marché des smartphones a dépassé celle de Research In Motion (RIM) en Amérique du Nord pour se place en deuxième position derrière Android dont les volumes ont aussi progressé rapidement ce qui en fait le système d’exploitation n ° 2 dans le monde. » Android détient plus de 25 % du marché des OS mobile aujourd’hui. Une analyse similaire à celle d’IDC.

Apple double ses ventes

Nokia reste donc en tête des ventes avec plus de 117 millions de téléphones écoulés sur le trimestre (contre 113 millions au troisième trimestre 2009). Ce qui n’empêche pas le constructeur finlandais de revoir sa stratégie autour de Symbian. Suivi de Samsung (71 millions) et LG (27 millions). En un an, Apple passe de 7 millions à plus de 13 millions d’iPhone vendus (merci l’iPhone 4) juste devant les près de 12 millions de BalckBerry. En revanche, Sony Ericsson et Motorola continuent de perdre du terrain. Ils ont respectivement vendu plus de 10 et près de 9 millions d’unités contre 13,4 et 13,9 il y a un an. A noter l’apparition des chinois ZTE et Huawei avec 6 et 5 millions de ventes derrière le voisin taïwanais HTC qui fait un bond de 2,7 millions à 6,4 millions d’unités.

Si le marché des smartphones est appelé à progresser significativement, le marché du téléphone mobile «traditionnel» est loin d’être en danger pour autant. Il est particulièrement porté par les besoins des pays émergeants (Inde, Chine, Afrique, Amérique latine) ainsi qu’en Russie notamment. Un marché essentiellement servi par les constructeurs chinois avec des produits en marque blanche pour les opérateurs. « Nous croyons fermement que ce phénomène ne sera pas de courte durée car nous voyons encore un besoin continu pour les appareils non-3G », ajoute l’analyste. En témoigne les montée en charge de ZTE et Huawei mais aussi la part de marché des 5 premiers constructeurs passée de 83 % en 2009 à moins de 70 % au troisième trimestre 2010.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur