Deux nouvelles têtes à la direction de RIM/Blackberry

OS mobilesRéseaux
Deux nouvelles têtes pour RIM

Aux directions générale et marketing, Kristian Tear et Frank Boulben relèveront respectivement le défi de la transformation que RIM veut opérer avec l’arrivée de BlackBerry 10.

Le turn-over se poursuit à la direction de RIM (Research in Motion). Après l’éviction des cofondateurs et la nomination de Thorsten Heins à la tête du constructeur des BlackBerry, l’entreprise a annoncé l’arrivée de deux nouveaux hauts dirigeants : Kristian Tear devient Chief Operating Officer (directeur général) et Frank Boulben Chief Marketing Officer (directeur marketing).

Ces nouvelles recrues ne font néanmoins tomber aucune tête. Leur nomination intervient dans l’approche du lancement de la nouvelle plate-forme BlackBerry 10 récemment présentée aux développeurs. « Kristian et Frank apportent une connaissance approfondie du marché mobile mondial qui évolue rapidement et aidera RIM dans sa volonté d’apporter de la valeur sur le long terme à nos actionnaires, commente Thorsten Heins. Plus important, Kristian et Frank possèdent une compréhension approfondie des tendances émergentes dans les communications mobiles et l’informatique. »

Des dirigeants issus du monde mobile

Kristian Tear est un transfuge de Sony Mobile Communication (ex-Sony Ericsson) où il officiait en tant que vice-président après avoir fait ses classes chez Ericsson en Europe, Asie et Amérique latine. Chez RIM, il supervisera les fonctions opérationnelles des terminaux et services y compris la R&D, les ventes mondiales et le suivi de production.

Frank Boulben arrive de FourSquare où il assurait les fonctions de vice-président exécutif à la stratégie, aux ventes et au marketing. Son parcours professionnel passe par des détours chez Vodafone et Orange, notamment, où il a officié comme directeur mondial de la stratégie commerciale et vice-président exécutif marketing respectivement.

77 millions d’utilisateurs BlackBerry dans le monde

Leur arrivée au sein de RIM ne sera pas de tout repos. Le constructeur canadien doit en effet démontrer sa pertinence face aux offres concurrentes d’Apple et Android, voire Windows Mobile Phone qui s’appuie essentiellement sur Nokia pour se tailler une part significative du marché. RIM, qui revendique 77 millions d’utilisateurs dans le monde, perd en effet des points sur le marché mobile mondial trimestre après trimestre. Malgré sa bonne position historique au sein des entreprises, l’entreprise peine à gagner de nouveaux clients, faute d’une plate-forme qui a tardé à évoluer face à l’évolution des besoins. Notamment dans l’offre applicative. Une (r)évolution attendue avec BlackBerry 10 attendu pour la fin de l’année… s’il n’est pas trop tard.


Voir aussi
Quiz ITespresso.fr – Connaissez-vous les smartphones qui concurrencent l’iPhone ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur