Deux smartphones Android à petits prix chez Alcatel One Touch

MobilitéOS mobilesPoste de travailSmartphones

Alcatel One Touch attaque l’année 2012 avec les 995 Ultra et 918D, deux nouveaux smartphones économiques dont un dispose d’une double SIM.

Alcatel One Touch (AOT) annonce ses premiers terminaux Android de l’année : les 995 Ultra et 918D. Ils viennent compléter une gamme initiée en avril 2010 avec le 980 et complétée en 2011 avec le 990. Rappelons que le constructeur de terminaux n’a aujourd’hui plus rien à voir avec l’équipementier Alcatel-Lucent et fait partie du groupe TCL Communication basé à Hong-Kong.

Selon une stratégie bien rodée, l’objectif d’AOT est de proposer des fonctionnalités avancées à des prix accessibles. C’est pourquoi l’offre n’est pas toujours à la pointe des dernières nouveautés du moment. Les AOT 995 et 918D sont ainsi proposés sous Android 2.3 Gingerbread. Mais « il y aura une mise à jour vers Ice Cream Sandwich dans le courant de l’été ou à la rentrée », assure le service communication du constructeur.

De fait, le modèle 995 Ultra affiche un écran capacitif de 4,3 pouces (800 x 480 points) piloté par un processeur Qualcomm cadencé à 1,4 GHz (MSM 8255A) avec 1 Go de mémoire vive. Il embarque tout le nécessaire pour communiquer (Wifi, Bluetooth, prise HDMI, compatible DNLA…) avec un capteur de 5 mégapixels et un lecteur de carte microSD (jusqu’à 32 Go de stockage). Le constructeur l’a doté d’une interface 3D où les utilisateurs accèdent aux différents écrans d’Android sous forme d’un carrousel pivotant. Une configuration honnête pour qui utilise son smartphone pour des usages courants, derrière un prix accessible à 219 euros TTC.

Un Android double SIM

Plus modeste avec son écran 3,2 pouces, son capteur 3,2 Mpx, son processeur à 650 MHz, ses 150 Mo de mémoire disponible (et 32 Go en stockage via la microSD), le 918D joue la carte de l’originalité, ou plutôt de la fonctionnalité, en intégrant la technologie DSDS (Dual Sim Dual Standby). Celle-ci autorise la lecture de deux cartes SIM au sein du même terminal. Pratique pour qui jongle avec les terminaux et les numéros de téléphone différents, dans un cadre professionnel et privé, par exemple. Une fonctionnalité qui pourrait bien intéresser les entreprises qui équipent leurs salariés. D’autant que le terminal est économiquement très accessible (pour de l’Android) à 129 euros TTC.

C’est par la grande distribution et les sites d’e-commerce qu’AOT diffuse ses produits en France. Ainsi qu’en direction des opérateurs, Orange et SFR principalement, mais en marque blanche. Une stratégie payante. TCL Communication a annoncé avoir vendu plus de 36 millions de terminaux sur l’année 2010, soit une croissance de 125 % (les chiffres de 2011 ne sont pas encore connus). Pour 2012, le constructeur promet une dizaine de nouveaux terminaux Android à son catalogue.


Voir aussi
Quiz ITespresso.fr – Connaissez-vous les smartphones qui concurrencent l’iPhone ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur