Deuxième plan social chez HP France : 540 postes…

Logiciels

Impact de la crise et intégration d’EDS, de nouvelles coupes ont été officialisées ce 25 juin

La direction de Hewlett-Packard France a annoncé en interne, au comité d’entreprise, la suppression de 540 postes supplémentaires en France.

Ces suppressions de postes s’expliquent par les “résultats du deuxième trimestre et des mesures de restructuration en cours“, a expliqué la direction aux représentants du personnel.

Ces coupes sombres ne sont pas une surprise : elles s’incrivent dans nouveau plan européen annoncé en mai dernier qui prévoyait une baisse d’effectifs de 5.700 personnes en EMEA, ce qui porte la réduction des effectifs prévus sur le Vieux Continent, le Moyen-Orient et l’Afrique à 15.020 postes..

On va se battre pour que ce soit des départs volontaires, mais rien n’est garanti“, a déclaré la délégation syndicale CFDT, à l’agence AP.

Aucune fermeture des grands sites d’HP en France n’est prévue. En revanche, le plan de rationalisation des petites agences en province continue.

En octobre dernier, HP France avait déjà enclenché un plan social de 580 suppressions de postes liées à l’acquisition d’ EDS, plan non encore mis à exécution. La direction a fait savoir que ce chiffre pourrait être révisé à la baisse dans les deux ou trois semaines à venir.

Le groupe a constaté une baisse d’environ 20 % de son chiffre d’affaires dans les produits (imprimantes, PC, serveurs, stockage…) au premier trimestre fiscal (novembre à janvier), qui s’est accentuée ces derniers mois. On ne perçoit pas de facteur susceptible de modifier cette tendance“, a expliqué Yves de Talhouët, p-dg de HP France, à l’AFP.

Conséquence du contrat d’externalisation des ressources IT d’Alcatel Lucent, prévoyant la reprise de 1022 salariés par HP dans le monde, l’impact en France pourrait être d’un peu plus de 200 salariés en provenance de la filiale française de l’équipementier télécoms.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur