En l’absence de croissance, Cisco supprimerait 6000 emplois

CloudRégulations

Un nouveau plan de restructuration est annoncé par Cisco, avec à la clé la suppression de 6000 postes, soit 8 % de ses effectifs.

Le géant des réseaux Cisco livre les résultats de son dernier trimestre d’activité, lequel clôt l’exercice 2013-2014 de la firme. Le chiffre d’affaires se fixe à 12,4 milliards de dollars (-0,5 %) et le résultat net à 2,2 milliards de dollars (-1 %). La firme sauve les meubles avec un bénéfice par action qui progresse de 2,4 %, à 43 cents.

Ce dernier trimestre plutôt plat ne permet pas à Cisco de rattraper le retard accumulé sur le reste de l’année. Ainsi, le chiffre d’affaires annuel accuse une baisse de 3 %, à 47,1 milliards de dollars. Le bénéfice net plonge pour sa part de 21,3 %, à 7,9 milliards de dollars, et le gain par action de 19,9 %, à 1,49 dollar.

Toutefois, en ne prenant pas en compte certains éléments (charges exceptionnelles, opérations d’acquisition, etc.), le tableau n’est pas si noir. Le bénéfice net reste stable et le gain par action gagne 2 %.

6000 postes en danger

En tout état de cause, ces résultats ne sont guère brillants, et ne devraient pas s’améliorer par la suite, le marché des réseaux étant sous pression. Pour revenir dans le vert, Cisco compte se séparer de 8 % de ses effectifs. Jusqu’à 6000 emplois seraient concernés par cette décision. Un plan qui s’ajoute à celui annoncé il y a un an (-4000 postes).

Le nombre exact de licenciements pourrait toutefois varier en fonction du carnet de commandes de la firme, indique John Chambers, CEO de Cisco. La société devrait également mettre l’accent sur la sécurité, les datacenters, le logiciel, le cloud et l’Internet des objets.

Sur le même thème

Cisco dévoile un UCS mini à l’attention des PME

Cisco ne veut pas entendre parler de neutralité du Net

Résultats : Cisco rassure les investisseurs sur sa stratégie

Crédit photo : © Lightspring – Shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur