Développement d’apps pour voiture connectée : la blockchain se marie à une API

Blockchain

HIGH MOBILITY, plateforme de développeurs, a annoncé un partenariat avec la Fondation IOTA afin d’exploiter la puissance de la technologie de la blockchain.

La Fondation IOTA a conclu un partenariat avec HIGH MOBILITY, de sorte que les développeurs de sa communauté puissent créer de nouveaux types d’applications pour les voitures connectées basés sur la blockchain de l’IOTA, qui collabore déjà avec Sopra Steria.

La puissance combinée des DLT et API

De quoi simplifier le processus de développement des applications autour de la technologie DLT (Digital Ledger Technologies), à l’aide de l’API standardisée dédiée aux voitures connectées d’HIGH MOBILITY.

Ce partenariat va en effet permettre de simplifier considérablement le processus de développement d’applications qui combine les deux technologies : la technologie open source de Blockchain d’IOTA et l’API d’HIGH MOBILITY.

Dans cette optique, la collaboration entre ces deux entités va tout d’abord se traduire par l’intégration du contenu, des plans et des didacticiels IOTA dans la plate-forme de développement de HIGH MOBILITY.

Combler le fossé entre développeurs et constructeurs automobiles

HIGH MOBILITY ambitionne de résoudre l’un des principaux défis des constructeurs automobiles et des développeurs d’applications pour les voitures connectées.

Il s’agit en effet de permettre aux constructeurs automobiles de collaborer simultanément avec une myriade de développeurs.

Fondation installée à Berlin, l’IOTA a développé une architecture de registre distribuée (DLT pour Distributed Ledger Technologies en anglais), qui tend vers la logique des blockchains privées. Elle fournit des efforts en vue d’une approche standardisée et ouverte (open source). Son architecture DLT se distingue du fait qu’il n’y a pas de frais de transaction associée.

Alisa Maas, responsable de la mobilité et de l’automobile au sein de la Fondation IOTA, explique être «convaincue que la réduction du fossé entre les entreprises et les développeurs et la mise en œuvre d’outils simples d’utilisation et évolutifs résoudront les problèmes majeurs en matière d’adoption».

Un premier projet

La première étape se concrétise par le lancement d’un schéma directeur de chargement intelligent dans le tout nouvel espace de travail de la fondation IOTA.

Dans ce dernier, les développeurs pourront créer et tester des applications à l’aide de l’API standardisée pour voiture connectée signée HIGH MOBILITY sur la plate-forme IOTA.

Le premier projet de la collaboration consiste à élaborer un plan directeur pour la «recharge intelligente».

Kevin Valdek, CTO d’HIGH MOBILITY, ne tarit pas d’éloges sur les nombreuses possibilités offertes par la mise en réseau de ces technologies et de la communauté de développeurs : « Avec la blockchain de l’IOTA et la vision de notre équipe pour la mobilité future, nous verrons celle-ci être appliquée par de nombreux nouveaux services. Les types d’applications pouvant être activés avec la technologie IOTA et les données du véhicule sont nombreux.

La fondation IOTA a érigé d’autres groupes de travail comme la mobilité, la santé numérique, la FinTech, l’identité numérique, la supply chain et la cryptographie.

(Crédit photo : @IOTA)

Lire aussi :