Développement logiciel : le GCC 4.4 fait son apparition

Logiciels

Les progrès sont sensibles en terme de qualité du code généré, de support des langages de programmation ou encore de processeurs reconnus.

Outil phare du monde des logiciels libres, le GCC supporte de multiples langages : C, C++, Objective-C, Ada, Fortran et Java. Il est utilisable sur la plupart des systèmes d’exploitation du marché, de Windows en passant par les solutions UNIX et les offres open source, comme Linux.

La version 4.4 est dorénavant disponible. Cette mouture majeure apporte de multiples modifications : améliorations, corrections de bogues et nouvelles fonctionnalités. Le moteur de compilation fournit du code mieux optimisé, ce qui profite à tous les langages et à toutes les architectures processeur.

Le support d’OpenMP 3.0 fait son apparition pour les compilateurs C, C++ et Fortran. Il facilitera la création d’applications adaptées aux systèmes parallèles. Le standard C++0x sera mieux géré, quoiqu’il demeure encore à l’état expérimental. Du côté du Fortran, le support de la mouture 2003 est en progrès, alors que celui de la version 2008 fait son apparition.

GCC est compatible avec de multiples nouveaux processeurs apparus dans des architectures déjà supportées : ARM (Cortex-A9 et Cortex-R4), AVR, MIPS (Octeon, Loongson 2E et 2F, etc.), PowerPC (e300c2, e300c3, e500mc, etc.)… Il peut même créer du code adapté aux mainframes IBM z10 EC et BC ; une avancée significative. Il reconnait enfin le picoChip, une puce 16 bits comprenant plusieurs centaines de cœurs. Une architecture aussi originale qu’innovante.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur