Développeur : le joker des professionnels en transition

DéveloppeursProjets

En France, le métier de développeur figure au top 10 des professions vers lesquelles se tourner dans le cadre d’un projet de reconversion/formation.

Se reconvertir au métier de développeur ? Une option de choix pour les professionnels en transition, en France, selon CodinGame.

La plateforme de recrutement spécialisé a établi un classement des 10 métiers vers lesquels demandeurs d’emploi et reconvertis professionnels se tournent le plus.

Le classement est établi en fonction de données publiques sur les besoins de main d’oeuvre actuels et du temps de formation « minimum » requis pour les postes à pourvoir.

Dans ce cadre, avec ​un temps de reconversion d’au moins 16 semaines​, le métier de développeur se positionne à la 4e place​ du classement, derrière le spécialiste SEO (Search Engine Optimization) et ses 12 semaines estimées d’apprentissage.

Avec des temps de formation de 1 et 4 semaines, les métiers de chauffeur-livreur et de chauffeur poids lourd dominent le classement. La perspective d’une reconversion rapide en période de crise économique et sanitaire (Covid-19) attire de nombreux candidats.

Toutefois, écrire des lignes de code informatique rémunère plus que de livrer.

39 000 euros par an

Le métier de développeur capte l’attention, avec un salaire annuel brut moyen estimé à 39 000 euros et une demande des entreprises supérieure à l’offre de profils qualifiés.

« Depuis quelques années, les formations courtes et autres bootcamps pour accéder aux métiers du développement se sont multipliés, en ligne et à distance : des formats propices à la conjoncture actuelle », a déclaré CodinGame dans son étude. « Ces formations ont le mérite de ​former des professionnels débutants immédiatement opérationnels en entreprise​, dans le cadre d’une reconversion professionnelle. »

D’autres métiers sont mieux payés, notamment ceux d’ingénieur logiciels (48 000 euros) et d’ingénieur systèmes (45 000 euros). « Mais le temps de formation initiale incompressible de 5 ans les fait tomber en bas du classement », ont souligné les auteurs de l’étude.

(crédit photo via Visualhunt.com)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT