DevOps : quand l’automatisation des tests dérape

DéveloppeursProjets
state-of-devops-2019

Le développement applicatif piloté par les tests gagne du terrain dans les entreprises, mais des freins à l’automatisation perdurent.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Malgré l’engouement des entreprises pour l’approche DevOps, l’adoption à grande échelle de l’automatisation des tests applicatifs n’est pas encore pour demain.

C’est ce que révèlent les résultats d’une enquête* publiée par Perforce Software, fournisseur spécialisé. 102 décideurs IT de grandes entreprises ont été interrogés par Gateway Research.

Dans 18% des cas seulement, les tests sont réalisés directement par les équipes en charge du développement applicatif. Les autres sont à la charge d’équipes distinctes.

Par ailleurs, 56% des répondants ont déclaré que leur entreprise automatise moins d’un quart des tests applicatifs. Une minorité (9%) automatise les trois quarts des scénarios de test.

DevOps, vous avez dit DevOps ?

En moyenne, l’enquête pointe que le taux d’automatisation des tests est inférieur à 50%. Or, pour 72% des répondants, lorsqu’il est question du processus de test applicatif dans son ensemble, le test manuel prend le plus de temps.

La configuration de l’environnement dédié (citée par 28% du panel), la création de scripts (27%) et l’analyse du cycle de test (19%) arrivent ensuite.

Dans ce contexte, 46% des répondants prévoient d’investir dans des solutions d’automatisation des tests applicatifs dans le courant de l’année 2020. Ceux qui se sont déjà lancés déclarent privilégier les logiciels open source (68%).

Globalement, que le socle technique soit open source ou propriétaire, l’approche DevOps progresse dans le monde des affaires.

*(source : Perforce – « 2020 State of Test Automation »)

(crédit photo © shutterstock)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT