DevOps : le déploiement continu monte en puissance, selon Jenkins

Le Jenkins project, qui réunit des utilisateurs et contributeurs du serveur d’automatisation open source Jenkins, publie des résultats du « DevOps and Jenkins Community Survey ». Une cinquième édition sponsorisée par le fournisseur spécialisé CloudBees.

Cette année, plus d’un tiers (36%) des 1 076 répondants déclarent plus de 50 projets utilisant Jenkins. 67% exercent en DevOps (une approche qui fusionne développement et exploitation de logiciels). Un taux en hausse de 20 points par rapport à l’an dernier.

Jenkins n’est pas seulement utilisé pour compiler des logiciels (cité par 95% des répondants) ou mener des opérations de test (88%). Au-delà de l’intégration continue (continuous integration, CI), l’automatisation avec Jenkins s’étend à la production.

Ainsi, 50% des répondants (contre 38% l’an dernier) pratiquent le déploiement continu (continuous delivery, CD) de projets avec Jenkins. Malgré cette progression, seuls 18% développent ces pratiques à l’échelle de l’organisation dans son ensemble.

Enfin, parmi ceux qui appliquent le déploiement continu, 87% utilisent Jenkins Pipeline pour définir des pipelines de déploiement de logiciels.

D’autres technologies viennent soutenir l’ensemble.

Cloud et conteneurs

Aussi, 65% utilisent des technologies de conteneurs. Les usages de Kubernetes sont en très forte croissance (+235% en 2018 par rapport à l’année précédente).

Autre enseignement de l’enquête : l’adoption du cloud progresse. 78% des répondants (contre 62% l’an dernier) hébergent Jenkins dans un cloud (public le plus souvent). 39% s’appuient sur AWS, 13% optent pour Microsoft Azure et 7% pour Google Cloud Platform.

Enfin, 95% automatisent les activités de build avec Jenkins. En revanche, ils sont bien moins nombreux à automatiser les activités de sécurité (23%) et de gouvernance (18%).

(crédit photo © Shutterstock)