Pour gérer vos consentements :
Categories: Logiciels

DevOps : Perforce acquiert Puppet

Perforce, fournisseur DevOps basé à Minneapolis (Minnesota), a annoncé cette semaine acquérir Puppet. Le montant de la transaction est resté confidentiel.

Référence de l’automatisation de déploiement applicatif, Puppet avait exprimé en novembre 2020 son intention d’entrer en bourse l’année suivante. Depuis, les perspectives ont changé pour le pionnier de l’infrastructure en tant que code.

Mieux « répondre aux besoins de clients à travers des investissements accrus dans Puppet » était le dessein initial. L’opportunité d’un rapprochement avec Perforce Software est apparue par la suite. « La mission de Perforce est d’aider les équipes technologiques à résoudre les problèmes les plus ardus en mode DevOps, afin que rien ne bloque l’innovation », a déclaré dans un billet de blog Yvonne Wassenaar, CEO de Puppet.

« Infrastructure as code »

« Proche de Puppet, Perforce a une solide base de clients, est un chef de file DevOps de confiance, fournit création et planification numériques, outils de productivité développeurs, tests automatisés et qualité » logicielle. « Le chaînon manquant ? La force de Puppet : infrastructure as code », a ajouté Yvonne Wassenaar.

Une aubaine pour les équipes de développement, selon la dirigeante.

L’enthousiasme de Luke Kanies, fondateur de Puppet, est plus mesuré, a relevé The Register.

« Je ne suis franchement pas un grand fan d’acquisitions », a-t-il déclaré via Twitter. « Trop de sociétés de notre monde sont déjà trop grandes. » Malgré tout, « c’était le bon choix pour Puppet et sa communauté. Perforce sera une grande maison [mère] et nous l’aiderons autant qu’elle nous aidera. »

Aussi, l’approche DevOps a beaucoup évolué depuis la création de Puppet en 2005.

« Les entreprises recherchent une solution complète, plutôt que d’intégrer les meilleurs [outils] de fournisseurs individuels », a ajouté Luke Kanies « Et le monde évolue de bien d’autres manières, que nous n’avons pas toutes bien réussi à suivre », à propos de l’éditeur de Portland (Oregon).

Puppet est présent sur un marché où s’activent de grands groupes, dont VMware avec son outil vRealize et Red Hat avec Ansible.

photo via pexels.com

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago