Pour gérer vos consentements :
Categories: DéveloppeursProjets

DevOps : les salaires orientés à la hausse… aux États-Unis surtout

Puppet, éditeur de solutions d’automatisation de livraison logicielle, a publié son rapport annuel sur les salaires des DevOps (alliant développement et opérations IT).

Plus de 3000 professionnels dans le monde ont répondu au sondage. Ils travaillent pour la plupart aux États-Unis (39% de l’échantillon), en Europe (29%) et en Asie (18%).

Aux États-Unis, les rémunérations sont plus élevées. Ainsi, la fourchette salariale la plus courante pour les DevOps américains (23%) est comprise entre 100 000 et 125 000 dollars par an. 20% gagnent entre 75 000 et 100 000 dollars et 19% entre 150 000 et 250 000.

Des salaires orientés à la hausse, selon le rapport. « D’une année sur l’autre, les salaires des managers et spécialistes DevOps progressent. Mais les niveaux de revenus sont supérieurs aux États-Unis », a souligné le fournisseur de solutions.

L’Asie n’est pas en reste toutefois. 26% de ses DevOps gagnent entre 75 000 et 100 000 dollars. Les niveaux les plus élevés ont été constatés au Japon et à Singapour.

En Europe (hors Royaume-Uni), le plus grand nombre de DevOps (25%), exécutants et managers inclus, gagnent entre 50 000 et 75 000 dollars par an. 19% sont rémunérés entre 35 000 et 50 000 dollars par an et 17% entre 75 000 et 100 000 dollars sur douze mois.

En France, les niveaux de salaires dans la profession sont inférieurs.

La France en retrait

25% des DevOps français déclarent entre 35 000 et 50 000 euros de salaires par an et 22% entre 25 000 et 35 000 euros. Par ailleurs, davantage de répondants français (10%) se situent dans la fourchette salariale la plus basse (moins de 25 000 euros par an).

Au Royaume-Uni et en Allemagne, les DevOps se positionnent généralement dans des tranches salariales plus confortables. Ainsi, 25% des DevOps britanniques et 24% des DevOps allemands gagnent entre 50 000 et 75 000 euros.

« En France, 57% des DevOps déclarent des salaires inférieurs à 50 000 dollars par an, alors que ce taux est de 43% en Europe et ne dépasse pas 37% en Allemagne. Dans la tranche salariale supérieure, 30% des répondants allemands déclarent gagner plus de 100 000 dollars, contre 12% seulement en France et 16% en Europe », observe Puppet.

En plus de modèles propres à chaque pays, ces disparités peuvent s’expliquer, selon l’éditeur, par le plus grand nombre d’entreprises d’envergure mondiale basées en Allemagne.

(crédit photo © shutterstock)

Recent Posts

OVHcloud : 5 start-up internationales à suivre

Au terme de l'événement OVHcloud Startup Program Showcase, 5 start-up ont été départagées. U Impact…

1 heure ago

GitHub Copilot : danger sur l’open source ?

Désormais en phase commerciale, GitHub Copilot est source de questionnements éthiques et juridiques dans la…

2 heures ago

Noyau Linux : Rust fusionné demain (ou presque)

Le support Rust for Linux pourrait être prêt pour la version 5.20 du noyau Linux,…

3 jours ago

Cloud et sécurité : les référentiels-clés selon le Clusif

Le Clusif a listé 23 référentiels pour traiter le sujet de la sécurité dans le…

3 jours ago

Tech : une équité salariale contrariée

Malgré des avancées, la diversification des embauches et l'équité salariale progressent lentement dans les technologies…

3 jours ago

Assurance cyber : le marché français en 9 chiffres

Primes, capacités, franchises, indemnisations... Coup de projecteur sur quelques aspects du marché français de l'assurance…

3 jours ago