La stratégie DevOps adoptée par un quart des grands comptes en 2016

DéveloppeursDSILogicielsProjets

Le cabinet Gartner estime que, d’ici 2016, 25% des 2000 plus grandes entreprises mondiales auront adopté la démarche Devops, qui fusionne développement logiciel et production informatique.

La méthode Devops combine le développement logiciel et la production informatique. Aujourd’hui plébiscitée par les fournisseurs de services Cloud dans le cadre d’une stratégie de niche, la démarche va se diffuser plus largement dans les prochains mois, d’après le cabinet Gartner.

2,3 milliards de dollars pour les outils « devops-ready »

25% des 2000 plus grandes entreprises mondiales l’auront adoptée d’ici 2016. C’est une bonne nouvelle pour les candidats à l’embauche et les fournisseurs de solutions. Gartner estime aussi que les dépenses en outils « devops-ready » devraient atteindre 2,3 milliards de dollars en 2015, contre 1,9 milliard l’an dernier. Soit une hausse de 21,1% en un an. Malgré tout, Gartner considère plus la démarche Devops comme un changement de culture dans l’entreprise, plutôt qu’un marché en soi.

« L’entreprise numérique c’est essentiellement du logiciel »
, a résumé Laurie Wurster, directrice de recherche chez Gartner USA. « Les organisations qui veulent prospérer dans un environnement numérique » doivent donc disposer des compétences nécessaires pour accélérer la livraison d’applications adaptées aux enjeux métiers. C’est là que les profils devops interviennent ainsi que les fournisseurs d’outils « prêts à l’emploi ». Parmi ces derniers, Gartner cite les outils d’automatisation de BMC, CA Technologies, Electric Cloud, IBM, MidVision, Serena Sofware, VMware et XebiaLabs.

Lire aussi :
Face au Shadow IT : le soldat Devops peut-il sauver la DSI ?

crédit photo © Sergey Nivens / Shutterstock

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur