Dfinity : le cloud 3.0 basé sur la blockchain en ordre de marche

Dfinity, une alternative à la blockchain Ethereum qui avait été développée et testée l’an passé par une organisation à but non lucratif, connaît un regain d’intérêt de la part d’investisseurs de renom.

Les fonds Polychain Capital et Andreessen Horowitz soutiennent ce projet de « cloud décentralisé adossé à une blockchain » à hauteur de 61 millions de dollars. Une étape dans le financement global de 100 millions de dollars escomptés.

« Nous construisons un système qui permettra à Internet d’agir comme un ordinateur géant », a déclaré Dom Williams, Président et Directeur scientifique de Dfinity.

Il évoque un concept « d’ordinateur Internet qui deviendra le cloud 3.0 ». « Ce sera un protocole ouvert (…), et qui sera supporté par quiconque connecte son ordinateur à ce protocole. »

dfinity

Sur le papier, et à en croire la contribution blog de Dom Williams en date du 7 février,  le projet Dfinity est alléchant et semble disruptif.

Ce projet, qui remonte à 2014, utilise pourtant des principes similaires de chiffrement et de blockchain à ceux des cryptomonnaies numériques actuelles.

Point fort : la rapidité des process de transactions. Lorsque Dfinity a été testé l’an passé, le réseau était 150 fois plus rapide que ceux basés sur le protocole Ethereum (aboutissant au final à une séquence de 3 à 5 secondes par transaction).

Les développeurs peuvent ensuite créer des applications ou des entreprises basées sur ce «cloud 3.0» décentralisé exploité en mode blockchain.

(Crédit photo : @Dfinity)