Diadeis numérise les livres anciens sans les ouvrir (ou presque)

Régulations

En utilisant un procédé original, Diadeis assure la numérisation de certains livres rares issus des collections de la Bibliothèque Sainte-Geneviève. Un projet qui profitera au plus grand nombre, ces ouvrages étant mis en ligne gratuitement.

Avec ses méthodes mêlant art et artisanat, Diadeis est devenu un spécialiste de la numérisation patrimoniale. La société s’occupe aujourd’hui d’une partie du fonds de la Bibliothèque Sainte-Geneviève. Il s’agit d’ouvrages rares : 132 titres du XVe siècle issus de la réserve de la bibliothèque, 285 livres de voyage en provenance du fonds nordique et 600 ouvrages datant du 19e siècle. Le tout comprend plus de 80.000 pages.

Évidemment, le pari est ici d’assurer la numérisation de ces livres en provoquant un minimum de dégâts. « Le principal défi que nous avons dû relever réside dans la nature même des ouvrages, explique Jean-Charles Morisseau, président de Diadeis. Respecter sans concession leur intégrité physique, tout en proposant une version numérique de haute qualité dans des délais réduits, nécessite de mettre en place des procédés innovants. » La société utilise une méthode qui permet de numériser un livre en l’ouvrant à seulement 45°, puis en photographiant le reflet de chacune de ses pages dans un miroir.

Cette technique astucieuse permet de numériser les ouvrages avec très peu d’impact et pourrait donc être réutilisée pour d’autres fonds de titres rares. L’objectif est bien entendu d’assurer la conservation des données de ces documents, mais aussi de les rendre accessibles en ligne. Les chercheurs et le grand public pourront ainsi profiter des résultats de ce travail de numérisation au fur et à mesure de son avancée, en se rendant sur cette page web.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur