Didier Guyomarc’h, Informatica : “Notre ETL Saas est orienté métier et pas informaticien”

Logiciels

Le middleware en Saas, un saut technologique que franchissent les éditeurs comme Informatica, qui travaille déjà au Paas. Entretien avec lDidier Guyomarc’h, le directeur général France

Il y a 18 mois, vous nous présentiez la stratégie à trois étages d’Informatica On Demand. Quelle évolution incarne Informatica On Demand Data Loader ?

Effectivement, la stratégie Informatica vers le On Demand se déroule en trois étapes. Nous avons franchi la première en permettant à notre plate-forme, installée dans l’entreprise cliente, d’accéder aux données de salesforce.com, via un connecteur spécifique. ET des projets auprès de clients français comme ALD Automotive, leader européen en location longue durée et en gestion de parc automobile d’entreprise (filiale de la société générale) ou d’Areva illustrent le succès de cette solution. C’est pourquoi nous proposons aujourd’hui Informatica On Demand Data Loader, incarnant le deuxième étage de la fusée. Avec ce service installé sur les serveurs de salesforce.com, le client peut utiliser notre technologie à la demande, grâce aux technologies Web Services. Après cette étape Saas (Software as a service), le troisième étage consistera à proposer une solution Paas (Platform as a service) reposant sur les technologies du Cloud Computing.

Plus concrètement, comment cela se traduit-il pour l’entreprise ?

Avec Informatica On Demand Data Loader, l’entreprise n’a pas besoin d’installer de logiciels sur son système d’information, ni d’effectuer de déploiement. Une absence de perturbation qui peut souvent présenter un intérêt.

Ce service est accessible à distance par le client qui paramètre alors les flux existants. ION Data Loader propose le chargement/déchargement bidirectionnel (vers et depuis salesforce.com). Par exemple, l’entreprise peut synchroniser ses données Siebel et salesforce.com en définissant mapping avec des règles. Le service propose aussi une fonction de qualité de données pour vérifier es formats de données (adresses, téléphones, etc.). Disponible aux États-Unis, la solution est facturée pour 6 000 dollars par an ou 500 dollars par mois pour une utilisation illimitée.

ETL Saas orienté métier et pas informaticien, Informatica On Demand Data Loader se présente sous la forme d’assistants et d’écrans très simples à utiliser. Puisque les fonctions “couche basse” sont préprogrammées. Une approche que nous avons déjà expérimentée avec succès sur des solutions de qualité des données.

Informatica On Demand Data Loader est-il également accessible pour les développements sur force.com de Salesforce ?

Informatica On Demand Data Loader est une brique intégrée à la plate-forme AppExchange de salesforce.com. Et justement, le troisième étage de notre fusée On Demand consistera à propose notre solution Paas pourra interagir avec la plate-forme de développement as a service Force.com de Salesforce. Nous reviendrons sur ces projets, et quelques autres, lors de l’Informatica Day dédié à nos partenaires et intégrateurs qui se tiendra à Paris le 18 septembre 2008.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur