Digest IT : Flash sur le stockage, Emulation dans le cloud, Mini batterie sur iPhone 6

CloudMobilitéRégulationsSécuritéStockage

Pas le temps de lire tous les articles ? Aucun souci. La rédaction de Silicon.fr vous livre un résumé de l’actualité IT de la semaine.

Si beaucoup retiendront de la Coupe du monde 2014, la déroute historique des Brésiliens face aux Allemands, le monde du numérique a eu la confirmation de la croissance inéluctable des données non structurées (tweets, messages, photos, vidéos, etc.). Ce qui pose bien évidemment de multiples questions dont celles du stockage. Les start-ups de la Silicon Valley travaillent pour apporter des réponses sur les logiciels, sur une meilleure intégration à certains environnements (VMware, Hadoop)  ou sur des technologies en plein développement comme la flash. Les grands acteurs du stockage ne sont pas en reste avec EMC qui a réorienté ses solutions autour de la flash et du cloud hybride.

Windows dope Azure

Le cloud est effectivement une réponse aux futurs besoins de l’IT. Certains prennent leur temps pour y aller comme Bonitasoft qui a lancé une version alpha de son offre Bonitacloud. D’autres vont plus vite comme Microsoft qui vient d’étoffer ses services sur Azure et qui repense à fabriquer des appliances pour Windows Azure. Amazon comble les espaces manquants de son cloud public en lançant Zocalo, une offre de cloud collaboratif pour concurrencer Dropbox ou Drive. AWS prend aussi en considération la problématique de la localisation des données en Europe en évoquant la création d’un datacenter en Allemagne.

IBM investit 3 milliards de dollars dans l’ère post silicium

Autre élément pour accompagner le développement du numérique, les investissements. Google a annoncé un fonds de 100 millions de dollars pour soutenir les start-ups en Europe.  De son côté, IBM prévoit de consacrer 3 milliards de dollars soit 10% de sa R&D, pour préparer l’après silicium. Ces investissements doivent s’accompagner de changements. Evolution de la façon de travailler, comme l’a expliqué Larry Page en faisant l’éloge du temps partiel. Transformation dans la manière d’apprendre l’informatique avec des langages qui évoluent comme l’arrivée de Swift d’Apple ou le sacre de Python dans l’apprentissage du code. Même les instances du Net comme l’Icann sont obligées de changer et certaines évolutions font grincer des dents comme l’attribution du .vin. En France, Arnaud Montebourg a donné sa feuille de route économique avec un important volet numérique.

Ecran carré pour Blackberry et mini-batterie pour iPhone 6

Même le monde de la mobilité s’adapte. Blackberry se prend à rêver que l’écran carré de son Passport est la forme idéale pour travailler sur un smartphone. L’iPhone 6 n’est pas encore sorti que les rumeurs insistent sur la présence d’une mini batterie, d’un écran Saphir ultrarésistant et même un retour de force. L’Internet des objets va être sans conteste la vedette des prochaines années et les forces se mettent en place sur la standardisation, mais Intel, Dell et Samsung font bande à part.

L’essor du numérique s’accompagnera en parallèle des questions de sécurité. On apprendra certainement à la fin de la Coupe du monde, le niveau des attaques qu’un tel évènement peut générer. Une occasion aussi d’apprendre à comprendre, se défendre et anticiper les menaces. Elles peuvent être nombreuses allant d’une faille dans le WiFi d’Android dévoilant les données personnelles à un greffon flash d’Adobe faillible. Les attaques DDoS sont aussi très remarquées notamment par les entreprises françaises, même si des solutions hexagonales existent comme EfficientIP.

Voir aussi :
Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur