Digest IT : iOS 8 et iPhone 6 en piste, Big Data à la demande, Le Cloud se consolide

Big DataCloudMobilitéOpen SourceRégulations

Pas eu le temps de lire tous les articles. Aucun souci. La rédaction de Silicon.fr vous livre un résumé de l’actualité IT de la semaine précédente.

L’addiction collective et le génie marketing ont encore frappé sur plusieurs personnes aux abords des Apple Store du monde entier. Cette transhumance n’avait qu’un seul but ! Obtenir le précieux smartphone ou phablette, l’iPhone 6 ou 6 plus avant de constater navré la pénurie des dits terminaux s’organisait. Las, les autres possesseurs d’iPhone vont se résoudre à mettre à jour leur OS, même si l’application Healthkit victime d’un bug reste en carafe. Ils pourront se rassurer en égrenant les fonctionnalités entreprises d’iOS 8 qui amélioreront leur productivité ou en pensant aux futurs iPad qui devraient être présentés le 21 octobre.

Une vigilance sur la transparence des apps mobiles

Beaucoup de monde veut croquer un morceau de l’Eldorado de la mobilité. Ainsi, Red Hat s’est offert un spécialiste de la création d’applications mobiles en mode Cloud, FeedHenry. Citrix s’est emparé de Virtual pour virtualiser iOS et Android dans le Cloud. L’OS de Google suit les traces d’Apple dans la sécurité en chiffrant les contenus par défaut dans Android L. Les CNIL mondiales resteront vigilantes sur la transparence des apps sur la collecte des données privées. Les opérateurs entendent bien jouer leur partition comme Orange Business Services qui vient de se structurer en Orange Applications for Business, une SSII tournée vers l’applicatif pour les objets connectés, l’expérience client et le Big Data.

Le Big Data en voie de démocratisation

L’analyse des grands volumes de données est une autre terre de croissance, mais si aujourd’hui les entreprises sont plus dans les projets que dans les déploiements. IBM a annoncé le lancement de Watson Analytics, une offre de Big Data à la demande avec un modèle Freemium. Cette démocratisation intéresse les administrations comme la Cour des comptes qui souhaite utiliser le datamining pour lutter contre le travail au noir. Certains acteurs n’hésitent pas à mêler deux technologies, l’analytique et le Cloud. Salesforce devrait sauter le pas lors de son prochain évènement à San Francisco avec une session sur le thème Cloud Analytics. Un thème qui effraye le Forum Avignon au point d’ébaucher une déclaration des droits de l’Homme numérique soulignant que la donnée personnelle n’est pas une marchandise.

Rachats à coup de milliards dans le Cloud

Le monde du Cloud continue d’évoluer à coup de croissance externe. SAP a enlevé Concur, spécialiste des notes de frais en mode hébergé pour 8,3 milliards d’euros. Cisco s’oriente vers le multicloud à travers l’acquisition de MetaCloud. Rackspace s’est finalement ravisé et ne cherche plus de repreneur pour continuer l’aventure en solo. Google débloque 100 000 dollars de crédit pour attirer les start-up sur Cloud Platform. Ericsson mise sur la convergence et le Cloud auprès des opérateurs pour croître. Même l’Etat Français, par la voix de Jacques Marzin regarde attentivement cette évolution pour aboutir à un SI unifié. Ikoula a choisi d’investir dans un deuxième datacenter en Picardie. Ce changement implique aussi des fusions dans l’ancien monde, celui des mainframes où Micro Focus a acquis pour 2,3 milliards de dollars Attachmate. Ces transformations ont même eu raison de Larry Ellison qui a annoncé son départ du poste de CEO d’Oracle, même s’il reste  Président et directeur des technologies du groupe.

L’Open Source, une étape obligée vers le Cloud

Pour prendre le chemin du Cloud, l’Open Source est souvent une étape nécessaire. Plusieurs outils facilitent ce voyage comme Chef qui avec ses recettes en fait un véritable maître queux du Cloud. Dans une autre mesure, l’outil d’intégration continue Jenkins va prendre de plus en plus d’importance dans cette évolution. Docker continue son opération séduction en récoltant lors de son dernier tour de table 40 millions de dollars, soit une valorisation de 400 millions de dollars. Facebook a créé une association ToDo pour dynamiser l’adoption des solutions Open Source dans les entreprises. Les collectivités locales ont bien compris les raisons de basculer vers ce type de solutions. Deux villes italiennes ont sauté le pas, Turin sur Ubuntu et Udine sur OpenOffice pour économiser sur les licences Windows et Office. Pas de quoi émouvoir Microsoft qui prépare activement la sortie de Windows 9 et a dévoilé quelques détails graphiques d’Office 16.

Voir aussi :

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur