Digest IT : Télécoms en consolidation, Cloud en ébullition, Droit à l’oubli en action

CloudMobilitéRégulationsSécurité

Pas le temps de lire tous les articles, aucun souci. La rédaction de Silicon.fr vous livre un résumé de l’actualité IT de la semaine, mobilité, business, cloud et sécurité.

A l’heure de l’ouverture du Festival de Cannes, le secteur des télécoms nous livre un scénario palpitant et plein de rebondissement. En maître de cérémonie, Arnaud Montebourg, ministre de l’Economie ne lâche rien et martèle à qui veut l’entendre que le retour à trois opérateurs est inévitable. Il avoue du bout des lèvres que l’idée d’un rapprochement entre Bouygues Telecom et Orange ne serait pas incongrue. Et les rumeurs vont vite au point qu’on prête aux deux protagonistes des discussions avancées pour un rachat. Même les syndicats des deux groupes y seraient favorables. Surtout que Bouygues Telecom affiche des résultats en baisse et a des velléités de plan social.

Une consolidation des télécoms à plusieurs entrées

Du côté de Numericable, l’assaut continue avec l’annonce de négociations exclusives pour racheter le MVNO Virgin Mobile pour 325 millions d’euros. La fusion avec SFR continue d’agacer Orange qui va saisir l’Autorité de la Concurrence. L’opérateur historique doit aussi faire face à une concurrence de plus en plus forte sur le marché entreprise où SFR Business Team lui a ravi l’appel d’offre sur les réseaux interministériels. Le seul acteur qui reste discret (pour l’instant), c’est Free qui affiche un bulletin de santé financier exceptionnel en passant la barre du milliard d’euros de chiffres d’affaire et en devenant le troisième opérateur en France.

Emulation autour du cloud, interrogation sur la virtualisation

De l’émulation, il y en a aussi dans le domaine du cloud et de la virtualisation. Ainsi, lors d’une grande messe aux Etats-Unis, Microsoft a mené la contre-offensive contre Amazon en matière de cloud hyrbride avec un enrichissement d’Azure. Pendant ce temps-là, AWS draguait les DSI à Paris en leur faisant miroiter les bienfaits du cloud public. OpenStack était à la fête lors de l’OpenStack Summit avec plusieurs annonces comme Oracle Linux qui se lance dans l’aventure. AMD travaille sur le déploiement massif de la plateforme cloud Open Source avec des serveurs SeaMicro. Mais le cloud, c’est aussi des pannes et Adobe vient de vivre une interruption de services de près de 24h sur Creative Cloud. Du côté de la virtualisation, le stockage reste très actif avec IBM qui a décidé de répondre à EMC en lançant Elastic Storage son offre de SDS qui intègre de l’analytique made in Watson. Néanmoins face à ce mouvement de virtualisation à tous les étages du SI, des questions se posent.

Reprise des hostilités Java et Android

Sur la partie mobilité,  Blackerry ouvre sa série 10 aux solutions de MDM concurrentes. Une décision de justice relance la guerre entre Oracle et Google sur les brevets de Java au sein d’Android. Des universitaires ont construit une plateforme permettant de faire tourner des applications iOS sur Android. Samsung confirme le succès du Galaxy 5 avec 11 millions d’unités vendues. Android part à l’assaut du PC avec Archos qui a annoncé des ultraportables économiques sous cet OS. L’heure est aux travaux sur la 5G avec Nokia et NTT DoCoMo qui collaborent sur le sujet. La mobilité reste une stratégie incontournable comme le montre le rachat de Metaquark par Software AG.

Le droit à l’oubli s’impose en Europe et à Google

Terminons par la sécurité avec un coup de tonnerre pour les géants du web en matière de protection des données personnelles. La Cour de Justice de l’Union européenne a reconnu le droit à l’oubli d’un citoyen européen qui demandait la suppression de liens le concernant sur Google. Cette décision a eu comme conséquence un afflux de demandes similaires. Au point que la firme de Mountain View travaille sur un outil pour traiter et fédérer ces plaintes.

Les méthodes d’espionnage de la NSA continuent à se dévoiler avec l’intégration de backdoors dans le matériel IT américain à l’export. Microsoft a publié son Patch Tuesday qui devient un guide de piratage de Windows  XP. Les cybercriminels peuvent aussi miser sur le temps, les administrateurs du noyau Linux viennent de corriger une faille veille de 5 ans.

Crédit Photo Natykach Nataliia-Shutterstock


Voir aussi
Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur