Digital workplace : Citrix délie sa bourse pour Wrike

Cloud
Wrike Citrix

Citrix entend débourser 2,25 milliards de dollars pour absorber Wrike, éditeur d’une plate-forme cloud de gestion du travail.

Citrix a-t-il trouvé le levier pour élargir sa clientèle au-delà des équipes IT ? Le groupe américain affiche en tout cas cet objectif à l’heure d’annoncer l’acquisition de Wrike.

Cet éditeur basé en Californie s’apprête à souffler sa 15e bougie. Son offre consiste en une plate-forme SaaS de gestion du travail. Asana, Atlassian, Trello et Workfront sont quelques-uns de ses concurrents.

Citrix entend boucler l’opération d’ici à fin juin. Il y investit 2,25 milliards de dollars, en cash. Soit près de trois fois la valorisation estimée de Wrike lorsque Vista Equity Partners en avait pris le contrôle fin 2018. Et surtout, nettement plus que le revenu annuel récurrent que l’entreprise déclare (sans préciser sa méthode de calcul) : 140 millions de dollars à fin 2020.
Les indicateurs prévisionnels sont néanmoins dans le vert avec la crise sanitaire en toile de fond. On nous évoque en l’occurrence la fourchette de 180 à 190 millions de dollars fin 2021.

Les opportunités de cross-selling que perçoit Citrix tiennent notamment à la « verticalisation » progressive de l’offre de Wrike. Elle comprend aujourd’hui, en sus des abonnements « génériques », des formules destinées aux métiers du marketing et aux équipes de prestation de services. Le modèle économique repose aussi en partie sur des modules complémentaires (intégrations, chiffrement, analytics…).

Les deux images suivantes illustrent la complémentarité que les deux entreprises envisagent entre leurs solutions respectives.

Citrix Wrike combinaison

Citrix Wrike pénétration

Citrix est moins affirmatif en ce qui concerne l’avenir des « plus de 1 000 » employés que compte Wrike. Son actualité, c’est aussi la publication de ses résultats annuels. Au menu, un chiffre d’affaires en hausse de 8 %, à 3,237 milliards de dollars (dont 541 millions tirés du SaaS). Et une marge d’exploitation en croissance d’un point, à 18,8 %.

Illustration principale (siège social de Wrike, à San Jose) © Steven Cotton Photography

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT