DiskStation Manager 4.2 : Synology donne de l’agilité à ses NAS

Poste de travailStockage
diskstation-manager-synology-nas

Plus de 5000 bêta-testeurs ont contribué à l’élaboration de DiskStation Manager 4.2, nouvelle version du système d’exploitation dont Synology dote ses serveurs de stockage NAS.

L’adoption du cloud, les plans de continuité d’activité, l’accès à distance, la sécurisation des données et le multimédia sont autant de problématiques abordées dans la nouvelle version de DiskStation Manager, l’OS que Synology implémente dans ses serveurs de stockage NAS.

Plus de 5000 bêta-testeurs ont contribué à l’élaboration de cette mouture 4.2 qui dépasse un peu plus le cadre du stockage de fichiers pour investir les NAS dans le rôle de microserveurs polyvalents, grâce à des applicatifs complémentaires déployables à la demande.

Ces services à valeur ajoutée sont délivrés pour la plupart sans surcoût, depuis une logithèque qui compte près d’une centaine de titres. Un véritable marqueur de différenciation à l’heure où le stockage réseau se démocratise en entreprise, l’explosion des données soulevant une nécessité de centralisation.

Tout est dans le NAS

L’accent est mis sur la continuité d’activité en infrastructure IP-SAN, avec divers outils de clonage qui prennent en charge jusqu’à 256 instantanés par unité de stockage.

La technologie High Availability gère quant à elle le remplacement de volumes à chaud et la sécurisation des authentifications par une méthode à double facteur, via un mot de passe et un code unique à 6 chiffres.

Les problématiques d’accès à distance sont du ressort de Cloud Station, pensé pour se greffer au sein d’infrastructures LDAP / Active Directory. Le connecteur vers la plate-forme hébergée Amazon S3 (et sa solution d’archivage Glacier) est toujours d’actualité.

Même constat pour le serveur de messagerie électronique (POP, IMAP, SMTP) et l’hébergement web (prise en charge de PHP et MySQL), avec une fonction DNS. Avec DiskStation Manager 4.2, il est également possible de créer un environnement PXE qui servira à amorcer, à travers le réseau, un système d’exploitation sur une machine distante.

Le multimédia aussi

Synology équipant une part croissante de ses NAS en ports HDMI, voire en connecteurs optiques, le multimédia monte en puissance.

Illustration avec Video Station, qui joue le rôle d’un Media Center avec une compatibilité DLNA, un support des périphériques audio Bluetooth et des fonctions d’enregistrement via une carte tuner DVB-T optionnelle.

La lecture de vidéos et le visionnage de photos peuvent aussi s’effectuer sur mobile, avec des applicatifs iOS et Android. La synchronisation via DS cloud est chiffrée en SSL.

Autres applications phares, Syslog pour l’agrégation de rapports d’activité, Time Backup pour la sauvegarde dynamique (sur USB, eSATA, rsync ou cloud), Directory Server pour l’authentification centralisée et Surveillance Station, devenue le pilier d’une appliance autonome de vidéo-protection.

Crédit photo : Synology


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur