Disney, opérateur mobile virtuel en Europe dès 2006 ?

Régulations

Le groupe Disney a annoncé son intention de devenir MVNO en Europe. Selon Les Échos et Le Sunday Times la marque devrait commencer sa conquête de l’Europe par la France et la Grande-Bretagne

Bien loin de l’univers des dessins animés, le groupe Disney lorgne depuis plusieurs mois sur le secteur de la téléphonie mobile. Il faut dire que la firme a plusieurs atouts dans son jeu. D’abord, elle est mondialement connue, et très populaire auprès des jeunes, et ensuite elle dispose d’un des plus importants catalogue en terme de contenus. Rappelons que la firme est à l’origine de Bambi, Mickey et Minnie, Donald et Daisy Duck, Dingo, la belle au bois dormant, Pluto, etc… bref, d’une implacable pléiade de “gais lurons” qui ont fait rêver et rigoler plusieurs générations. Alors avec une telle réputation, on peut comprendre qu’il cherche sa place dans le secteur de la téléphonie. Et cette convergence risque bien de faire des émules. En lançant un opérateur mobile dit MVNO, c’est à dire qui ne dispose pas de son propre réseau mais doit le louer à d’autres opérateurs, Mickey souhaite s’attirer les faveurs de la jeunesse en proposant une offre composée de cartes prépayées destinées aux jeunes. Et selon un article de Cercle Finance du 6 juillet 2005, le géant des médias précise que son offre baptisée Disney Mobile permettra “un service mobile complet principalement à l’usage des familles. ” D’ici la fin de l’année, la marque pourrait donc bien être présente à la fois sur les écrans de télévision, et les portables de nos chères têtes blondes. La “Disneymania” a donc encore de beaux jours devant elle. “Disney Mobile va combiner son héritage cinématographique sans équivalent avec l’un des premiers opérateurs américains Sprint PCS” a indiqué Steve Wadsworth, responsable de la branche télécommunication de Disney(WDIG). Seul bémol au tableau. Pour se lancer en France, Disney doit trouver un opérateur mobile acceptant de lui céder du temps de communication sur son réseau. Hors pour l’instant, il n’y a que SFR et Orange qui s’autorise une telle opération, et il semble que les négociations n’ont pas encore commencée. Plus d’informations sur le projet Disney Pour s’incrire à la newsletter sur le sujet <a style=”color:#0000FF”;e


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur