Disparitions, pertes… l’Amérique craint les disques amovibles

Sécurité

La sécurité des centres américains de recherche sur l’arme nucléaire est une vrai passoire? les disques durs amovibles y disparaissent, sans que l’on sache exactement quelles informations y étaient stockées

Après la disparition de plusieurs disques durs amovibles au centre d’expérimentation de Los Alamos – celui-là même qui expérimente les armes nucléaires de l’armée américaine – le gouvernement des Etats-Unis s’est inquiété de la prolifération des systèmes de stockage amovibles.

C’est ainsi que le secrétaire américain à l’Energie vient d’en interdire l’utilisation dans tous les lieux de son département qui traitent des informations classées, c’est à dire à caractère confidentiel. Tentant de minimiser l’affaire, Spencer Abraham a indiqué qu’il souhaitait “minimiser les risques d’erreurs humaines ou de malfaisance“. En clair, le secrétaire d’Etat est inquiet après plusieurs disparitions échelonnées de disques durs, mais déclare que la situation est sous contrôle. Sauf que nul ne sait exactement quelles informations étaient stockées sur les disques durs amovibles. Et que le phénomène n’est pas unique. La base d’essais nucléaires de Oak Ridge, les Sandia National Laboratories d’Albuquerque et l’Argonne National Laboratory de Chicago, trois autres centres américains de recherches sur l’armement nucléaire, ont relaté les mêmes types de disparitions? L’arme nucléaire des Etats-Unis est une vraie passoire en matière de sécurité des données ! A rapprocher de la paranoïa qui s’installe autour des gadgets mobiles, clés USB, baladeurs numériques, etc., que nous avons déjà évoquée ici (lire notre article).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur