Dispute autour du prix de la mémoire DRAM

Régulations

iSupply anticipe une chute des prix, mais les fabricants ne l’entendent pas
de cette oreille… Les PC frémissent !

Après la débandade au deuxième trimestre, suivie par une relative stabilité des prix sur les mémoires DRAM et NAND constatée sur le mois d’août, dans sa dernière étude iSupply a prédit une correction sensible des tarifs dès ce mois de septembre et qui devrait s’amplifier en octobre.

Des incertitudes industrielles dans la chaîne d’approvisionnement du producteur au distributeur, combinées à un inventaire de stocks encore importants et à une chute des livraisons de panels LCD, ont amené le bureau d’étude à la conclusion d’une chute des prix dès septembre, et même d’une prolongation de l’érosion au cours du quatrième trimestre, avec probablement un recul à deux chiffres.

De quoi ralentir la progression des volumes fabriqués sur ce marché, estimée à 97 % pour 2007, mais ramenée par iSupply à 60 % pour 2008. Dans le même temps, les revenus du marché, qui ne devraient progresser que de 2 % en 2007 ? à comparer avec la progression des volumes? ! ? pourraient même reculer de -17,5 % en 2008.

Pour autant, cette vision du marché est loin de satisfaire les acteurs de l’industrie, en particulier les fondeurs coréens et taïwanais, les plus gros producteurs.

Ainsi, la PSC (Powerchip Semiconductor Corporation) n’a pas manqué d’afficher son optimisme et de rappeler que le marché est entraîné par une forte demande liée à Windows Vista et à sa gourmandise en mémoire, n’en déplaise à Microsoft. Un PC moyen sous Vista est désormais livré avec une mémoire de 1 Go.

De plus, la fin programmée des wafers (galettes de silicium sur lesquelles sont sérigraphiés les composants des semi-conducteurs) DRAM en 8 pouces (200 mm) au profit du 12 pouces (300 mm) impose une période de transition durant laquelle la capacité de production risque fort de ne pouvoir suivre la demande.

La hausse unilatérale des tarifs de Samsung est en partie la conséquence de cette migration et une réaction agressive pour faire face et limiter ses commandes?

Or, lorsque la balance de l’offre et de la demande penche du côté de la demande, les prix ont plutôt tendance à augmenter. Le marché des semi-conducteurs n’échappe pas à cette règle, même sur les volumes colossaux en jeu et la guerre des prix militent plutôt pour une stagnation, voire un recul des tarifs.

Car tous ces acteurs s’entendent à reconnaître que la migration des chaînes de fabrication sera terminée avant la fin de l’année, et que la production pourra repartir de plus belle, surtout que la demande reste forte. Dans ces conditions les prix vont continuer de baisser, mais probablement pas au rythme avancé par iSupply.

Et pour le consommateur ? Le premier semestre a été particulièrement marqué par une chute des prix, le trimestre en cours marque un léger tassement qui risque fort de se prolonger jusqu’à la fin de l’année.

2008 sera autrement plus intéressant, de l’outil industriel qui produira à plein régime aux nouveaux produits qui vont envahir le marché. On attend surtout les futurs ‘disques durs’ flash et une chute spectaculaire du prix de certains appareils numériques, comme les baladeurs audio et vidéo?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur