Disque dur : Seagate se relance dans le pro avec l’acquisition de Xyratex

Cloud
seagate-nas-residentiel

Les jeux semblaient faits dans monde des fabricants de disques durs, le pro pour WD et le grand public pour Seagate. C’était sans compter sur l’acquisition de Xyratec, unique éditeur d’une solution de test HDD pour disques 3,5 pouces, par Seagate.

Le monde des fabricants de disques durs (HDD) semble depuis quelques années évoluer inexorablement vers un mano a mano entre Seagate et Western Digital (WD), les deux protagonistes se partageant le marché en deux, le grand public pour Seagate et le professionnel pour WD. Une vision largement alimentée par les dernières acquisitions des deux géants, LaCie (disques durs de poche et en environnement Apple) pour Seagate et HGST (les disques durs pro de Hitachi ) pour WD.

Le positionnement des deux protagonistes semblait donc acquis, à la satisfaction du troisième larron du marché, Toshiba, qui finalement y trouvait son compte. Sauf que la nouvelle acquisition de Seagate, Xyratex, contre 374 millions de dollars en cash, pourrait bien changer la donne…

Monopole des tests de disques durs 3,5

Xyratex est principalement connu pour sa solution de test des disques durs 3,5 pouces, utilisée en bout de chaine de fabrication par tous les fabricants de disques durs destinés aux professionnels, à commencer par Seagate lui même, mais également WD et Toshiba ! Le rachat de Xyratec pourrait placer d’ailleurs les concurrents de Seagate dans une position délicate, l’éditeur étant le seul à proposer une solution de test HDD 3,5 pouces, son unique concurrent, Teradyne, ne supportant pour le moment que les HDD 2,5 pouces…

Une solution de test de disques durs permet d’automatiser les tests. Donc de réduire la charge de fabrication de ces derniers tout en facilitant l’intégration verticale des disques en bout de chaîne selon les résultats mesurés.

On pourra objecter que Seagate, qui a annoncé que Xyratec restera une entité à part entière, ne s’est pas intéressé qu’à cette solution, qui ne représente que 18 % des revenus de l’éditeur, mais également aux solutions de stockage de l’éditeur britannique principalement destinées à des fabricants ou intégrateurs comme IBM, NetApp, Dell et HP. Sauf que cette dernière activité est en nette perte de vitesse depuis quelques temps !

En revanche, les tests et la sélection des disques durs pourraient ouvrir de nouvelles perspectives à Seagate sur les marchés professionnels, marchés sur lesquels le fabricant ne brille pas : les infrastructures de calcul (HPC – High Performance Computing).

Le devenir de Xyratec au sein de Seagate sera donc observé de près par les acteurs du marché des disques durs. L’acquisition pourrait bien en effet être le signal d’une nouvelle guerre de position des trois principaux fabricants de HDD. Ce qui ne sera pas pour déplaire à leurs clients. Depuis les inondations en Asie qui avaient en partie gelé la production des disques durs, la tarification des HDD s’est montrée plutôt stable, le rythme de progression des disques en volume (aujourd’hui jusqu’à 4 To sur un disque HDD 3,5 pouces) n’entrainant plus la chute des prix que nous avons connue au début du siècle…

Crédit photo © estima – Fotolia.com


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur