Disques durs : Hitachi doit tailler dans le vif

Régulations

Le géant japonais fermera une usine et supprimera 4.400 postes

Malgré un marché en plein essor : les ventes de disques durs ont progressé de plus de 15% en 2006, le numéro 3 du secteur restructure en masse. Le japonais Hitachi (qui avait racheté la division stockage d’IBM il y a cinq ans) annonce la fermeture d’une usine au Mexique et la suppression de 4.400 postes, soit 11% des effectifs de la division stockage. Une usine sera également fermée au Japon.

“Nous allons combattre la baisse des prix, mettre en avant de nouveaux produits de façon agressive, et réduire les coûts parallèlement, pour doper les bénéfices”, a déclaré Hiroaki Nakanishi, directeur général des activités stockage du groupe.

La première usine de Guadalajara (ouest) fermera avant la fin 2008. Le groupe espère ainsi économiser environ 300 millions de dollars (225 millions d’euros) sur cinq ans.

L’unité de fabrication avait construite en 1975 par l’américain IBM était le principal centre mondial de Hitachi pour la fabrication de “sliders”, un composant pour têtes de lecture de disques durs. Sa rentabilité avait cependant décliné ces dernières années en raison du vieillissement de ses équipements de production.

Le nouveau centre mondial de fabrication de “sliders” sera délocalisé à Laguna (Philippines), où Hitachi possède déjà une usine.

La deuxième usine à fermer sera celle d’Odawara, dans la banlieue de Tokyo, dont la production sera délocalisée à Shenzhen (Chine). L’usine nippone sera transformée en centre de développement pour “sliders”. Aucune suppression d’emploi n’a été annoncée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur