Disques SSD : Hitachi et Intel font cause commune

Réseaux

Le japonais entre dans la danse des disques à mémoire ‘flash’

Jusqu’à aujourd’hui, Hitachi Global Storage Technologies (issue de la division stockage d’IBM) ne proposait pas de disques SSD (Solid state drive) dans son catalogue. Une lacune assez gênante pour le numéro trois mondial du disque dur alors que ce marché du “disque flash” décolle rapidement, notamment grâce aux netbooks.

Mais cette situation va vite changer. Le japonais annonce un accord avec Intel afin de développer en commun ces fameux SSD. Selon l’accord passé entre les deux géants, les disques ‘flash’ seront développés par les deux entreprises mais la fabrication sera réalisée par le fondeur américain. Hitachi se chargera en revanche de leur commercialisation qui devrait débuter en 2010. Il s’agira de mutualiser les ressources et les développements.

Conscient de la concurrence déjà forte sur ce marché, Hitachi a décidé d’adresser une cible particulière : les utilisateurs professionnels et les entreprises, intéressés par les serveurs et les systèmes de stockage.

Concrètement, les deux partenaires développeront des unités connectées en SAS (Serial Attached SCSI) et en FC (Fibre Channel). On ne connaît pas encore les capacités de stockage de ces futurs “disques”.

Par ailleurs, le groupe nippon fait savoir qu’il n’abandonnera pas le marché des disques durs mécaniques, estimant que la demande pour ce type de produits continuera de croître, surtout pour des applications requérant de grandes capacités de stockage, domaine où le SSD, encore à la traîne, reste trop coûteux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur