Divalto investit dans la mobilité et la collaboration natives

DSI

En rachetant Moby et Agiléo à RBS Software, Divalto récupère aussi Mobility 360. Tout pour rendre les logiciels de sa suite ERP mobiles sur tous les équipements. Et même les ERP concurrents ?

Une riche collaboration, extensible
Une riche collaboration, extensible

Collaboration, Ged et Communautés
La suite logicielle DS-agileo apporte une brique collaborative, répondant effectivement à une demande croissante des utilisateurs.
L’entreprise peut créer des portails Intranet et Extranet et organiser des réseaux et communautés, intégrant la gestion documentaire et la dématérialisation des processus en mode collaboratif.
Autre avantage, l’atelier de génie logiciel de DS-agileo autorise le développement d’applications collaboratives, de formulaires, de gabarits documentaires et autres workflows… sans avoir à connaitre le langage .Net, ni à saisir de code (mais avec la possibilité de le faire). Et l’atelier RAD permet d’étendre les fonctions de la solution. Autant d’éléments qui intéresseront les partenaires de Divalto.

Une bonne couverture du marché
Une bonne couverture du marché

Un pas d’avance ?
Malgré quelques disparitions et une concentration du marché, il reste encore de nombreux éditeurs sur le segment des progiciels intégrés (ERP) pour PME-PMI.
Malgré la présence de grands acteurs comme Microsoft, SAP, Oracle, Infor ou Sage on retrouve toujours des Divalto, Generix, Qualiac ou Cegid, entre autres. Les premiers cités ne parvenant d’ailleurs pas facilement à pénétrer ce segment.
Créé en 1982 (sous le nom Interlogiciel), l’éditeur Divalto a choisi de proposer ses solutions en mode indirect. La société se porte bien et affiche une progression constante, y compris entre 2011 et 2012, passant de 12,9 à 13,5 millions d’euros. Les dirigeants rapportent que les plus de 1500 personnes de son écosystème ont généré un chiffre d’affaires de 140 millions d’euros.
« Les relations proches avec nos partenaires nous confèrent un avantage essentiel pour faire progresser fortement nos solutions et répondre rapidement aux attentes des clients,» assure Thierry Meynlé.

Thierry Meynlé
Thierry Meynlé

En 2011, l’éditeur avait réorganisé ses gammes en trois offres : Infinity pour PME et haut du mid-market, izy (avec moins de paramétrage) pour les TPE à PME, et Idylis en mode cloud.
« Nous avons aussi racheté Idylis pour son savoir-faire sur les technologies cloud, que nous utilisons aujourd’hui pleinement,» rappelle Thierry Meynlé.
Dans le sillon des géants acquérant des solutions de mobilité (SAP, IBM, Oracle…), Divalto se positionne rapidement sur ce créneau. Cette différenciation avec ses concurrents directs lui confère certainement un avantage fonctionnel.
Néanmoins, une partie des entreprises cherche également à déployer une solution de mobilité unique pour tout son SI. Certes, le SI de la plupart des PME/PMI tient souvent dans deux ou trois applications. Toutefois, l’éditeur devra prendre en compte cette possibilité de se positionner aussi en dehors de ses propres offres.
Quitte à adresser les clients de ses concurrents. On peut d’ores et déjà parier sans risque que cela ne devrait pas le freiner.

Lire aussi :

Auteur : admin
Avis d'experts de l'IT