Diversité : Microsoft en voie de féminisation de ses effectifs

Après Google, LinkedIn, Yahoo, Facebook, Twitter et Apple, Microsoft publie ses chiffres sur l’inclusion et la diversité de ses effectifs. La sous-représentation des femmes et des minorités ethniques est une constance dans l’industrie IT américaine. Malgré une communication bien huilée, la firme de Redmond ne déroge pas à la règle.

17% de femmes dans l’IT

Microsoft emploie plus de 128 000 personnes dans le monde, dont 71% d’hommes et 29% de femmes au 30 septembre 2014, une répartition quasi-similaire à celle de ses concurrents désormais. Mais la sous-représentation des femmes est toujours plus marquée au top management. Parmi les dirigeants de l’éditeur, on ne compte plus que 17,3% de femmes, un taux inférieur de 11 points à celui publié cet été par Apple. Dans les métiers IT, même tendance : 82,9% des informaticiens employés par Microsoft sont des hommes, 17,1% sont des femmes. En revanche, elles sont 44,5% dans les fonctions « non-tech » (marketing, RH, administration, etc.) parfois moins rémunératrices.

Microsoft peut mieux faire

Aux États-Unis, où les statistiques ethniques sont autorisées, l’effectif de Microsoft est « blanc » à 60,6% (ce taux passe à 72,2% chez les dirigeants). Comme dans d’autres groupes américains de haute technologie, les personnes qui déclarent une origine asiatique constituent la minorité la plus représentée (28,9% de l’effectif américain de l’éditeur, 35,3% dans les métiers IT et 20,7% de dirigeants). Le CEO de Microsoft, Satya Nadella, est lui-même né en Inde.

« La diversité et l’intégration constituent un impératif économique. La diversité doit être une force et un avantage concurrentiel pour nous », a déclaré Lisa Brummel, vice-présidente en charge des ressources humaines chez Microsoft, dans une note à l’attention de ses collaborateurs. « Sur un an, a-t-elle ajouté, nous avons fait des progrès constants en la matière, le pourcentage de femmes dans notre effectif mondial, par exemple, est passé de 24% à 29%… Mais nous pouvons tous convenir que beaucoup de travail reste à faire pour accroître la diversité au sein de notre entreprise et dans l’industrie technologique ».

crédit photo © Semisatch – Shutterstock


Lire aussi

– Diversité : Apple compte trop d’Adam et pas assez d’Eve
– La diversité est aussi en panne au sein de Twitter