Ce que le DMA change dans l’écosystème Windows

image_pdfimage_print
Windows 11 isolation AppContainer

Microsoft a jusqu’au 6 mars 2024 pour rendre Windows conforme au DMA. Qu’a-t-il prévu dans ce cadre ?

Sideloading, paiements externes, navigateurs sans WebKit… Autant d’éléments qu’Apple va intégrer à son écosystème pour se conformer au DMA (Digital Markets Act). L’UE a effectivement décidé de soumettre iOS et Safari à cette législation.

Vingt autres plates-formes le sont. Dont deux de chez Microsoft : LinkedIn et Windows.

DMA gatekeepers

Ce dernier « sera mis à jour pour être conforme d’ici au 6 mars 2024 », c’est-à-dire la date butoir.

timeline

Seules les dernières versions majeures de Windows 11 (23H2) et Windows 10 (22H2) sont concernées. La quasi-totalité des « changements DMA » se limiteront aux PC localisés dans l’Espace économique européen (UE + Islande, Liechtenstein et Norvège). Microsoft considérera qu’ils le sont si l’utilisateur a choisi cette région lors du paramétrage initial. On ne peut modifier cette information géographique qu’en réinitialisant la machine.

Depuis quelques semaines, le programme Windows Insider donne un aperçu de ces changements.

Désinstallation des applications Windows

Microsoft a ajouté la possibilité de supprimer les applications Caméra, Cortana, Photos, Edge et Bing. Partout pour les trois premières… mais uniquement dans l’EEA pour les deux dernières.

Flux et recherche ouverts aux apps tierces

Avec Windows 10 1709, Microsoft avait introduit l’API dite « de fichiers cloud ». Elle permet à des moteurs de synchronisation tiers d’exploiter des fonctionnalités de l’OS telle la création de placeholders (représentations vides des fichiers, accessibles uniquement si le service de synchro est disponible).

Sur le même principe, Windows « version DMA » apportera deux « points d’interopérabilité » supplémentaires :

– Fournisseurs de flux
Pour permettre à des apps tierces d’inscrire des feeds et les mettre à disposition dans le Tableau de widgets.

– Fournisseurs de recherche
Par défaut, la recherche Windows utilise Bing. Dans l’EEE, il sera possible d’opter pour des fournisseurs tiers après installation de leur package d’application via le Microsoft Store.

Comptes Microsoft et programmes par défaut

Dans l’EEE, Windows demandera aux utilisateurs s’ils souhaitent synchroniser leur compte Microsoft.

Le système d’exploitatoin utilisera par ailleurs toujours les programmes par défaut que l’utilisateur aura configurés, pour tous liens et types de fichiers, nous promet-on.

Illustration principale ©