Docker Hub plafonné : l’OCI pragmatique, AWS opportuniste

Cloud
Docker Hub AWS OCI

Quelles précautions prendre avec l’open source ? L’OCI appelle à y réfléchir à l’heure où Docker Hub introduit des limites de bande passante. AWS promet quant à lui une offre alternative.

Images Docker, dépôts Git, tarballs, bibliothèques JavaScript… Sous toutes ces formes, l’open source est devenu partie intégrante du « développement agile ». Mais qu’implique son intégration dans des applications critiques ?

L’Open Container Initiative vient de remettre sur la table cette question lancinante. Elle élargit sa réflexion à l’ensemble des contenus publics. Et invite à dépasser l’aspect coûts d’hébergement, en abordant notamment les enjeux de disponibilité et de sécurité.

Ce rappel à l’ordre fait écho aux limites de bande passante qui viennent d’entrer en vigueur sur Docker Hub. Elles s’appliquent depuis le 2 novembre pour les utilisateurs qui ne disposent pas d’un abonnement payant. Dans un premier temps, le plafond est fixé à 5 000 requêtes pull par tranche de 6 heures. Un abaissement progressif se déroulera « ces prochaines semaines ». Jusqu’à atteindre un maximum de 200 requêtes sur l’offre gratuite et de 100 requêtes pour les utilisateurs anonymes (non authentifiés).
Docker avance l’argument des coûts. Près de 30 % des téléchargements sur son registre d’images publiques de conteneurs proviennent de 1 % des utilisateurs anonymes.

Docker Hub : AWS joue l’alternative

Dans ce contexte, AWS réagit et promet de lancer un concurrent de Docker Hub. La timeline n’est pas très précise : c’est une question de « semaines ». En attendant, « nos clients doivent s’attendre à des erreurs sur certaines de leurs applications », admet le groupe américain. Et de proposer une solution palliative : copier les images publiques dans un registre privé… comme Elastic Container Service, made in AWS.

Docker limite
Ce message pourra apparaître dans le CLI et les logs Docker Hub en cas de dépassement du quota.

L’offre à venir inclura la réplication géographique des images. Les développeurs bénéficieront gratuitement d’un espace d’hébergement de 50 Go par mois (il faudra payer au-delà). Les utilisateurs anonymes disposeront d’un quota mensuel de 500 Go de requêtes pull ; les détenteurs de comptes AWS, 5 To.
On n’en sait pas plus sur le volet technique. Entre autres sur le volet sécurité qu’évoque l’OCI. En la matière, Docker Hub inclut une analyse automatique des images, fruit d’un partenariat avec la start-up Snyk.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT