Dominé par Oracle, le marché des logiciels analytiques devrait croître de 8,2 % en 2012

Logiciels

Parallèlement à la présentation d’un nouvel outil de suivi des parts de marché des éditeurs de logiciels d’analyse, IDC a annoncé mardi que le secteur devrait atteindre les 33,9 milliards de dollars cette année, soit une progression de 8,2 % par rapport à 2011.

IDC a officialisé mardi le lancement d’un nouvel indice destiné à mesurer les parts de marché semestrielles des éditeurs de solutions d’analyse et de pilotage des performances des entreprises : le « Worldwide Semiannual Business Analytics Tracker ». Cet outil couvre 12 segments de marché, 49 pays et 300 fournisseurs, parmi lesquels les spécialistes du software professionnel.

Oracle, SAP et IBM dominent le marché

Oracle, spécialiste du progiciel et des bases de données, s’est maintenu en tête du secteur au premier semestre 2011, avec une part de marché mondiale estimée à 20 % par IDC et une croissance de 17,9 % en glissement annuel.

Les concurrents d’Oracle, à savoir SAP, IBM, SAS Institute et Microsoft, ont également enregistré une forte croissance sur la période. Globalement, quatorze éditeurs de logiciels, parmi lesquels les spécialistes Informatica et MicroStrategy, ont généré plus de 100 millions de dollars de revenus semestriels « BA » (Business Analytics) chacun.

La création et la gestion d’entrepôts de données dopent le marché

Cinq des douze segments de marché étudiés par IDC ont généré plus d’un milliard de dollars de revenus sur une base semestrielle. Il s’agit des segments suivants : l’analyse et le reporting des requêtes « utilisateurs », la gestion d’entrepôts de données, la création d’entrepôts de données, les applications de gestion de la stratégie et de la performance financière et, enfin, les solutions analytiques de management de la relation client (CRM).

Ces cinq segments ont représenté 73 % du marché des solutions analytiques au premier semestre 2011 et enregistré une croissance de 13,8 % sur un an.

Au niveau géographique, les États-Unis conservent leur avance. Sur l’année 2011, le pays a affiché la plus importante part de marché BA (44 %) et devrait voir cette part progresser de plus de 8 % en 2012.

Toutefois, la zone Asie/Pacifique (à l’exclusion du Japon), l’Europe centrale et de l’est, le Moyen-Orient et l’Afrique, ainsi que l’Amérique Latine devraient enregistrer les plus fortes croissances du marché cette année. Dans ces régions, 15 pays étudiés par IDC devraient enregistrer une croissance « à deux chiffres ».

Crédit photo © Twobee – Fotolia.com


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur