Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Données personnelles : la CNIL rétorque aux attaques de Google

Accusé d’être « technophobe » et « pessimiste » par Peter Fleischer, responsable de la protection des données personnelles chez Google, le président de la CNIL (Commission Nationale Informatique et Liberté) Alex Türk, joint par téléphone, a tenu à clarifier sa position concernant la polémique sur la conservation des données des internautes.

« Nous n’avons jamais été technophobes (…). En revanche, nous sommes inquiets de la façon dont les choses se passent, dans ce sens, nous sommes pessimistes« , explique Alex Türk, réponse à l’interview de Peter Fleischer parue dans Les Echos. En effet, Google, est le seul parmi les trois moteur de recherche majoritaires à conserver les données 9 mois et à militer en faveur d’une conservation aussi prolongée. Yahoo a récemment fait part de son volonté de réduire la conservation des données des utilisateurs à trois mois.

Aux propos de Peter Fleischer qui l’accuse d’avoir « torpillé » le groupe de cinq experts chargés de réfléchir sur ce thème, Alex Türk ne se rétracte pas. « C’est vrai, j’ai torpillé le groupe d’experts , admet-il. Mais je considère que la présence de 4 experts américains au sein d’un groupe de cinq personnes[censé réfléchir sur une législation européenne] est aberrant. Si demain le président Obama nomme quatre européens pour réfléchir à une thématique identique liée au droit américain, je veux bien manger mon chapeau ».

Pour le président de la CNIL, c’est à Google d’apporter des arguments pour défendre la conservation des données au-delà de 6 mois. Or, Alex Türk estime que « Google n’a pas d’arguments« .

« Google, qui est le seul à vouloir conserver les données des utilisateurs neufs mois, souhaite au contraire que les autres moteurs de recherches reviennent à une conservation de données identiques à la sienne« , regrette Alex Türk, qui souhaite que le moteur de recherche américain se plie aux recommandations du G29 (groupement des 29 CNIL européennes) qui a statué en faveur d’une conservation des données de 6 mois maxium.

Cette joute verbale avec le géant des moteurs de recherche n’a en rien fait plier la CNIL. « Nous considérons que 6 mois de conservation constituent une durée maximale, assène Alex Türk.Si personne ne peut légitimer une durée supérieure, les 9 mois de conservation sont injustifiés. »

Recent Posts

Cybersécurité : que nous enseigne la vision des hackers éthiques ?

Choix des outils, techniques privilégiées, points sensibles ciblés... Des hackers éthiques ont livré leur vision…

1 jour ago

Bug Bounty : comment YesWeHack se distingue

YesWeHack, plateforme européenne de mise en relation entre hackers éthiques et entreprises, dispose de ressources…

1 jour ago

Grégory Anzel, nouveau CIO chez lesfurets

En provenance de Criteo, le nouveau CIO Grégory Anzel sera membre du comité exécutif.

1 jour ago

Numérique responsable : la profession de foi de l’USF

À l'approche de sa convention annuelle, l'USF (association des utilisateurs SAP francophones) formalise, en une…

1 jour ago

GitHub active les profils privés : quelles options pour commencer ?

Après cinq mois d'expérimentation, GitHub acte la disponibilité générale des « profils privés ». En…

1 jour ago

DevOps et performance : une corrélation évidente selon Google

La dernière édition du rapport annuel de Google sur le DevOps présente des données inattendues…

2 jours ago