Doro promet la banalisation des terminaux de VoIP

Régulations

“L’homo-informaticus” informé peut se frotter les mains, la VoIP devient aussi simple que le filaire

Phénomène de société,

“la technologie de la téléphonie sur IP” est dans une phase ascendante. Dorénavant, discuter par l’intermédiaire de l’IP peut aussi se faire sur des terminaux très “design”. D’ailleurs, selon l’Autorité de régulation (Arcep), la VoIP représente déjà 11% du trafic en France. Progressant de 252%! en termes d’abonnements. A la fin du premier trimestre 2006, on comptait 3,3 millions d’abonnés à un service VoIP dans l’Hexagone. Et les débits vont continuer d’augmenter, en avril 2006 le gouvernement a évoqué un plan d’action de 40 milliards pour favoriser la mise en place de réseaux FttH (Fiber to the Home). Dès lors, surfer sur cette vague est opportun. Doro, une société suédoise, l’a bien compris. En 2005, ce groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 70 millions d’euros, et depuis une trentaine d’années, cette société a placé au c?ur de son activité la conception de téléphones. Depuis neuf mois, elle cherche a faire entendre sa voix dans le choeur des terminaux permettant de s’adonner à la VoiP. Jérôme Arnaud, directeur général de Doro SAS et responsable de la zone Europe du Sud explique ainsi cette stratégie : “Nous avons procédé à l’élargissement de notre gamme d’accessoires USB, de façon à rendre les ‘soft-phones’ plus simples d’utilisation, tout en améliorant l’ergonomie du clavier et de l’écran. Dans un premier temps, nous ciblons le milieu professionnel, mais le grand public reste important.” Jérôme Arnaud admet que les offres “triple x box” sont particulièrement agressives, mais, d’après lui, “La mission de Doro n’est pas si compliquée“. “Nous visons la simplicité du système analogique. Car VoIP ne rime pas forcément avec perte de mobilité et moins bonne qualité de la voix. “ Il reste que la progression affichée de +252% est trompeuse. “Si la VoIP connaît une forte croissance,” précise, Jérôme Arnaud, “c’est parce que nous assistons à un basculement d’une technologie à une autre. Il faut procéder à de nouvelles installations.” “La VoIP est vraiment une technologie qui va permettre, non seulement d’améliorer la sécurité des communications, mais également d’en faciliter l’accès. Pour atteindre la haute qualité dite“Wide Band”, on n’a pas besoin de hauts débits. Et les principales modifications à venir vont porter sur l’amélioration des micros. La qualité de la voix sur IP va même dépasser celle de l’analogique et prendre le contre-pied des idées reçues.” Sans doute que le téléphone a trouvé là une nouvelle technique pour garantir la communication. Grâce au web, une nouvelle convergence est née. À noter que le quotidien français Libération, consacre une page intéressante à “la transformation d’un ordinateur en téléphone” dans son nouvel hebdo, Ecrans à paraître tous les week-ends.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur