Dossier : Linux et open source 2006

Régulations

Le salon Solutions Linux vient de fermer ses portes, l’occasion de faire le point sur le système d’exploitation libre, et plus généralement sur l’open source

17 millions d’ordinateurs PC neufs ou d’occasion sous système d’exploitation Linux seront vendus en 2008. C’est ce qui ressort d’une étude d’IDC, qui évalue la croissance annuelle de l’éco système Linux à 25,9 %, pour atteindre au total 35,7 milliards de dollars la même année.

Le succès de Linux et de l’open source est indéniable, même si de nombreuses questions restent encore en suspens. En revanche, même si ce monde reste dominé en matière de développement par une communauté forte, la professionnalisation de ses acteurs est en marche forcée. L’indéniable succès du salon Solutions Linux 2006 l’a démontré, Linux et certaines applications open source ont atteint un niveau de maturité qui leur permet aujourd’hui de concurrencer les grands acteurs des systèmes d’exploitation et des applications propriétaires Voici un résumé des grandes tendances du marché Linux et de ses acteurs, à travers une synthèse des articles parus ces dernières semaines. Où en sont l’open source, l’esprit communautaire, et les logiciels libres ? La fin de l’angélisme ? La question mérite d’être posée au moment ou les géants historiques de l’industrie s’y intéressent : Bull rejoint l’association du libre ASS2L. Quant à Oracle, il négocierait le rachat d’éditeurs ‘open source’. Il a d’ailleurs commencé à s’exécuter : Oracle consolide dans l’open source : acquisition de Sleepycat et Berkeley DB. En tout cas, la stratégie de tranchées face à Windows commence à porter ses fruits : le gouvernement suisse adopte Novell Linux. Idem en France, où la Gendarmerie préfère Firefox. Mais Microsoft n’a pas dit son dernier mot, l’éditeur relance la ‘guerre des villes’. Quant au gouvernement US, il s’interroge sur les vulnérabilités de Linux, une vision quelque peu guidée, cependant ! Autre réalité, l’économie reprend ses droits. Un exemple, le contrat open source de Bercy va coûter 39 millions d’euros. Mais malgré tout, Linux et l’open source s’imposent, jusque dans les architectures de puissance. Visite et autopsie de Tera 10, le méga supercalculateur européen. Une étude récente vient renforcer ce point de vue, Linux: le meilleur choix sur les serveurs? Le prochain marché à conquérir reste cependant le poste de travail. Mais avant, il faut rassurer, surtout les PME. Novell veut séduire les PME avec un pack support et formations. Et le marché suit, gros contrats en perspective pour Mandriva. Tout n’est pourtant pas rose. Des luttes intestines, Linus Torvalds refuse la licence ‘libre’ GPL v3, à la santé des acteurs, Mandriva dans le rouge sur son exercice 2005. Quant à Novell, l’éditeur reste lucide, ‘Notre identité à reconstruire’. Car tant de choses restent à faire ! Même si certains savent tirer leurs marrons du feu, Linagora (logiciel libre) lève 1,8 million d’euros ou MySQL lève 18,5 millions de dollars pour son troisième tour, démontrant l’intérêt grandissant pour le libre. La question des brevets, en revanche, pourrait peut être évoluer dans un sens plus raisonnable, et pas seulement par le rejet des projets de la Commission européenne. Les Etats-Unis se sont engagés dans la révision des processus de brevets ‘open source’. Autre exemple emblématique de l’évolution du monde du libre et de l’investissement des géants d’hier et d’aujourd’hui, Sun Microsystems. Le fabricant rend gratuit ses outils de développement et offre Studio Creator 2 à la communauté. Ce n’est certes pas de l’open source, mais c’est du libre. Et Sun va encore plus loin. Il va porter Linux sur ses serveurs T1 (UltraSPARC Niagara), il propose Sun BandZ, Linux sur Solaris, et il va au bout de sa logique en proposant son architecture Sparc en ‘open source’. Et il réunit les franco-utilisateurs’ de Solaris au sein de GUSES. D’autres bricolent et jouent à l’effet ‘Canada Dry‘, ça a l’apparence, le goût, mais ce n’est pas ! A l’image de VMware Server gratuit…. Nous avons retenu votre attention sur Linux et l’open source ? Vous êtes néophyte et hésitez à simplement tester Linux ? Nous vous conseillons la lecture de ‘Essayez Linux!’ Enfin, un petit rappel sur notre Recap 2005 : serveurs – Linux, Windows, et? Sun.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur