Dossier : l'open source au centre de l'offre logicielle de Sun

Logiciels

Dans ce dossier, nous allons faire le tour des technologies ‘open source’ les plus populaires de Sun Microsystems. Cet article sur 8 pages est émaillé de commentaires des responsables de la compagnie

Chapitre 8 : Sparc T2, le futur de Sun ?

Que nous réserve Sun Microsystems en 2009 sur le marché de l’open source ? Une récente restructuration a permis de découper l’activité logicielle en trois branches : Systèmes, Applications et Nuage. Nous pouvons donc supposer que l’accent sera mis sur le cloud computing, partie qui manque le plus de produits au catalogue.Simon Phipps, chief open source officer and director, Sun Microsystems, ne nous donnera pas plus de détails, mais nous invite à surveiller ce domaine de près.« Une famille complète de produits pourrait être présentée cette année », déclare-t-il.

simonphipps.jpg

La véritable surprise pourrait toutefois venir du processeur SPARC. Eh oui, le schéma interne de ce processeur est disponible sous licence open source. La division Sun Microelectronics a soufflé sa première bougie et les universitaires multiplient les projets autour de ce composant. La rumeur suggère que plusieurs industriels pourraient proposer des offres SPARC cette année. De fait, ce processeur est particulièrement bien adapté au marché des serveurs – bien sûr –, mais aussi à celui de l’électronique embarquée.

Le SPARC pourrait donc devenir rapidement un référent, du fait de sa licence open source, tout comme ARM en est un dans le monde de l’embarqué ou Intel un autre dans celui des PC traditionnels. Interrogé sur la question, Simon Phipps nous rappelle que « la prochaine mouture d’OpenSolaris sera compatible avec le SPARC. Toutes les briques seront ainsi en place ». C’est donc peut-être le début de l’aventure pour cette architecture, qui pourrait devenir aussi populaire que Java !

Pour autant, 2009 signera-t-il le retour des stations de travail SPARC ? En fait, il est plus probable que ce processeur débute sa nouvelle carrière dans des NAS de haut de gamme (Network Attached Storage ou disques durs réseau)..

Retour au sommaire

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT