Dossier médical: les hébergeurs informatiques pré-sélectionnés

Cloud

Six candidatures sur treize ont été retenues

Le dossier médical personnel avance. Six hébergeurs informatiques ont été sélectionnés pour les “phases de préfiguration”, a annoncé le Groupement d’intérêt public (GIP) chargé de la mise en oeuvre du projet. Treize candidatures avaient été déposées au départ.

Les six consortiums sont les suivants: Cegedim-Thalès; D3P (RSS-Microsoft-Medcost/Doctissimo); France Télécom-IBM-Cap Gemini-SNR, inVita-Accenture-La Poste-neuf cegetel-IntraCall Center-Jet Multimedia-Sun microsystems; Santeos (Atos-Unimédecine-HP-Strateos-Cerner) et Siemens-Bull-EDS. Le GIP a précisé qu’une réunion de travail serait organisée “dans les jours qui viennent avec les consortiums sélectionnés”, avant que ne commence, à la mi-octobre, “le contrôle de validation des ‘démonstrateurs’, et l’analyse des infrastructures techniques et des organisations proposées par les six consortiums”. Ensuite, une liste définitive des consortiums sera établie à la fin du mois d’octobre pour participer à une deuxième phase d’expérimentation, “de début novembre 2005 au 31 mars 2006, sur la base de 5.000 dossiers médicaux réels de patients par consortiums sélectionnés”. A l’issue de cette étape, un cahier des charges doit être rédigé “au début du printemps 2006” pour la phase de généralisation du DMP, “qui devrait commencer à l’été 2006 pour atteindre en 2007 les objectifs prévus dans la loi du 13 août 2004”, ajoute le GIP. Rappelons que le dossier médical personnel est un des grands chantiers du gouvernement. En 2007, chaque assuré social devra être doté de ce DMP informatisé regroupant tout son ‘cursus’ médical. Le budget de la première phase de ce projet est de 15 millions d’euros. Son coût de fonctionnement est évalué entre 300 et 600 millions d’euros par an.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur