Dossier : quel sera le navigateur phare de l’année 2010 ?

Logiciels

Nous commençons l’année avec un test express des navigateurs web. Nous y comparons leurs performances présentes et futures.

Pour fêter dignement cette nouvelle année, voici une nouvelle version de notre comparatif des navigateurs web.

Nous débuterons par un état des lieux des parts de marché des différents logiciels. Nous poursuivrons ensuite par nos traditionnels tests de vitesse où nous comparerons les résultats de chaque navigateur à ceux d’Internet Explorer 8. En effet, ce dernier constitue une excellente base de comparaison, puisqu’il reste le plus utilisé des butineurs… mais aussi le plus lent d’entre eux.

Nous allons également tenter de prédire quelles évolutions sont à attendre dans le monde des navigateurs web. À cet effet, nous prenons en compte deux ensembles de produits : les versions stables des navigateurs (Firefox 3.5.6, Chrome 3.0.195.38, Safari 4.0.4, Opera 10.10 et SeaMonkey 2.0.1) et leurs moutures de développement les plus récentes (Firefox 3.7a1pre du 02/01/2010, Chrome 4.0.266.0 du 11/12/2009, WebKit r52686 du 02/01/2010, Opera 10.50 du 31/12/2009 et SeaMonkey 2.1a1pre du 03/10/2010).

Nous ne testerons pas la consommation mémoire de ces applications, qui dépend largement de la stratégie adoptée par les équipes de développement. Sachez toutefois que Safari se montre toujours aussi gourmand. À l’opposé, Firefox a un appétit d’oiseau.

Aucun de nos tests ne met en valeur l’utilisation des cartes graphiques dans le cadre de l’accélération du rendu des pages. De fait, si Microsoft (qui a initié ce mouvement), Mozilla et Opera ont déclaré œuvrer dans ce sens, les moutures de développement des navigateurs web n’intègrent pas encore le résultat de ces travaux.

Finissons cette introduction par un petit mot sur le respect des standards. Microsoft voit en Internet Explorer 8 un simple outil d’accès aux pages web, alors que les autres produits sont maintenant clairement orientés vers les applications web. La firme de Redmond rend donc une copie efficace, mais sans se soucier d’adhérer aux standards émergents. À contrario, les autres navigateurs collent aux standards les plus récents. Dans ce domaine, Chrome, Safari et Opera font un sans-faute. Firefox et SeaMonkey restent un peu en retrait, mais devraient progresser en 2010.

acid30.png

Résultats au test Acid3


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur