Big DataCloud

HP Discover 2012 : HP en manque de visions

HP Discover 2012
0 0

A l’occasion de son Discover 2012, HP a affiché ses engagements autour des problématiques du SI en essayant de faire face à la complexité grandissante des technologies.

En direct de Las Vegas : Des milliers de clients, partenaires, experts, observateurs, etc., qui s’engouffrent dans une immense salle de conférence afin d’écouter quasi religieusement et d’applaudir parfois chaleureusement le discours, pourtant convenu et finalement peu engagé, de Meg Whitman, CEO de HP. Puis le fond de l’estrade, probablement aussi long qu’un demi terrain de tennis, qui se soulève pour laisser place à la féérie d’une exposition dont l’accès est marqué des icônes et de la musique pompeuse des films d’animation de Dreamworks. C’est certainement l’image qui restera de ce HP Discover 2012.

Meg Whitman s’est montrée souriante, chaleureuse, fendant la foule qui se presse autour d’elle alors qu’elle entame la visite de l’expo. Elle ne rechigne pas non plus serrer une main ou à poser pour une photo avec qui la sollicite… La nouvelle patronne d’HP a à coeur de s’afficher tout en positivité. Comme son discours d’introduction lors de son keynote. Elle n’est pas là pour affronter la réalité du marché mais pour assurer sa place et pour rassurer. Pas d’engagement non plus, son discours s’est voulu consensuel (Meg Whitman entre en scène et part à la conquête du nuage). Histoire de faire oublier un début de règne déjà marqué par une lourde cure d’amaigrissement (HP entérine la suppression de 27 000 emplois) ?

Stockage, Big Data, Cloud

Le discours était plus engagé, parfois très conquérant chez les présidents et vice-présidents de divisions de HP qui sont venus nous exposer leur stratégie, emmenés par Dave Donatelli (HP transforme l’industrie du stockage). Trois grands axes majeurs nous ont emmenés dans une valse d’annonces : le stockage de données (Stockage, sécurité, backup et dedup); le Big Data (HP à l’assaut du Big Data); et le Cloud Computing (Une seule stratégie cloud, mais une offre dispersée).

Que retenir de cette mouture 2012 d’HP Discover ? Pas question pour HP de lâcher le morceau, le fabricant tente de coller au marché. Les clients veulent du stockage, du big data et/ou du cloud ? HP plonge dans son immense catalogue et extrait ce qu’il pense être le meilleur pour répondre à ces attentes. Ou alors il le fabrique lorsque c’est nécessaire, à l’exemple de sa stratégie « Converged Storage » (La convergence du stockage signe la fin du SAN). Ou encore il l’achète !

Quid du service ?

La diversité des annonces est venue rappeler que les attentes sont nombreuses… tout comme les réponses, finalement. C’est un peu dommage, on en retire plus une image de touche à tout, voire de prêt à tout (ce que demande le client…), alors que l’on attendrait plutôt du numéro un mondial de l’informatique qu’il prenne la tête de la tendance et impose ses visions !

Pour preuve, pas une annonce n’a été accompagnée d’une autre annonce, dans le service celle-là. En fait, HP, tout comme nous, fait le constat de la complexité des technologies qui émergent. A l’exemple du Big Data. Il en ressort une impression étrange, celle qu’un constructeur qui dispose de la couche infrastructure, l’étendue de son catalogue en atteste, mais qui ne sait finalement pas comment permettre à ses clients de s’en servir. Ne jetons pas la pierre à HP, ses concurrents suivent la même voie, même s’ils se cachent parfois derrière une rhétorique plus convenue.

Une approche en forme de balbutiement

Il ressort de cette stratégie un message finalement simple : « Nous avons la solution dans notre catalogue, discutons-en et nous essaierons ensemble de la trouver. » Une approche en forme de balbutiement, qui n’entame pas la puissance d’HP, mais qui en revanche peut être la démonstration de la faiblesse – relative mais non marginale – de sa capacité d’innovation. Comme ses grands concurrents, c’est plutôt dans les acquisitions que HP a trouvé ces dernières années un relai de matière grise qui manquait à ses ingénieurs. Un comble pour les successeurs de Messieurs Hewlett et Packard !

Au final, cet HP Discover 2012 aura été dans la ligne des tendances du marché, riche en annonces, mais cherchant encore à s’orienter. Une chose est sûre, en revanche : ni Meg Whitman, ni HP ne lâcheront le morceau, ils en ont les moyens ! Mais encore leur faudra-t-il aller vite…